La glose à thème lexical en situation littéraire au cycle trois de l'école primaire française : entre épisodes métadiscursifs d'élucidation du sens et figures de l'ajout, un noeud de l'intervention didactique, un enjeu pour la formation d'enseignant

par Stéphanie Genre

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean-Charles Chabanne et de Claire Doquet-Lacoste.

Soutenue le 20-11-2015

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Education et Formation (Montpellier) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique- Éducation et Formation / LIRDEF (laboratoire) .

Le président du jury était Agnès Steuckardt.

Le jury était composé de Olivier Dezutter.

Les rapporteurs étaient Francis Grossmann, Jean-François Massol.


  • Résumé

    Cette recherche s'inscrit dans le domaine de la didactique du français, dans la zone de contact entre enseignement de la langue et enseignement de la littérature. Elle a pour objet la glose à thème lexical dans la classe de littérature au cycle 3 de l'école primaire française. Ce que nous avons cherché à caractériser ce sont les échanges autour de certaines unités lexicales du texte à lire (les « épisodes métalexicaux ») et les échanges autour des mots que les élèves utilisent pour leurs propres commentaires (les « mots de la réception »). Que font-ils exactement quand ils parlent des mots d'un texte ou quels sont les mots qu'ils utilisent pour parler d'un texte? Quel lien avec ce qui est prescrit en matière d'enseignement du lexique, d'une part, et en matière d'enseignement de la lecture littéraire, d'autre part ?La méthode d'analyse des données est comparative. Elle concerne trois classes de CM2, deux enseignants expérimentés et un enseignant entrant dans le métier, autour de deux albums de littérature de jeunesse : La Petite fille du livre (Nadja) et Zappe la guerre (Pef). Nous avons mené une étude qualitative appuyée sur les transcriptions des échanges filmés dans les classes, ainsi que sur les transcriptions d'entretiens et de dispositifs d'autoconfrontation (empruntés à l'ergonomie et à l'ergologie).Ce travail s'intéresse au métadiscours dans le sens élargi que lui donne Andrée Borillo (1985) qui inclut les conduites langagières de commentaire, de définition, d'explication, portant sur le code ou sur les faits de discours.Nous avons d'abord appréhendé notre objet sur le plan linguistique et nous avons analysé la diversité des conduites et des procédés langagiers qui en font sa spécificité. Nous avons cherché ensuite à en saisir la particularité dans le cadre d'une activité de lecture littéraire.À partir de travaux de référence en lexicologie et en didactique de la littérature, nous avons construit un modèle distinguant plusieurs catégories de glose (les gloses sur la signification, les gloses sur le sens, les gloses sur les realia et les gloses génériques). Nous avons rangé l'ensemble de ces gloses dans trois paradigmes : un paradigme sémantique, un paradigme générique et un paradigme personnel.Nous avons pu montrer entre autres que le travail sur le vocabulaire en classe de littérature ne se résume pas à la définition, principale catégorie présupposée par les enseignants, mais engage de nombreuses conduites différentes. Nous avons montré aussi que ce travail joue un rôle dans l'activité de symbolisation attendue du sujet lecteur en contexte littéraire. Toutefois, l'analyse de l'action enseignante montre la complexité du pilotage de ces interactions autour du lexique et la nécessité de former les enseignants en matière d'enseignement du lexique en contexte littéraire.

  • Titre traduit

    The gloss around lexical items in french elementary scholl : between episodes metadiscursive elucidation of meaning and "figures of the addition", a place of learning procedure, a challenge for the formation of non-specialist teachers .


  • Résumé

    This research joins in the field of French language didactics, in the area of contact between teaching of the language and teaching of literature in the third “cycle” of the French primary school.It covers the gloss around lexical items of the text to be read (the metalexical " episodes ") and the exchanges around the words the pupils use for their own comments (the " words of the reception ").What do they do exactly when they speak about the words of a text or what are the words they use to speak about a text? What link do they make with the prescription regarding teaching of the lexicon on one hand, and regarding teaching of the literary reading on the other hand? The method of analysis of the data is comparative. It concerns three 5th classes of primary school, two experimented teachers and a teacher starting their career, around two albums of youth literature: La petite fille du livre (Nadja) and Zappe la guerre (Pef).We led a qualitative study based on the transcriptions of the exchanges filmed in the classes, as well as on the transcriptions of interviews and plans of self-confrontation (borrowed from the study of ergonomics and ergology).This work focuses on the metadiscourse in its wider sense, studied by Andrée Borillo (1985) who includes the linguistic conducts of comment, definition, explanation, concerning the code or the facts of discourse.We first based our subject on the linguistic plan and we analysed what makes it specific - the diversity of the conducts and the linguistic processes. We then tried to seize its peculiarity within the framework of a literary reading activity.From reference works in lexicology and in literature didactics, we built a model distinguishing several categories of gloss (the glosses on meaning, the glosses on sense, the glosses on realia and generic glosses).We put all these glosses in three paradigms: a semantic paradigm, a generic paradigm and a personal paradigm.We were able to show, among other factors, that the work on the lexical field of literature cannot be reduced to its definition, the main category presumed by teachers, as it leads to many other conducts.We also showed that this work plays a role in the activity of symbolization that is expected from the subject reader in literary context. However, the analysis of the act of teaching shows the complexity of the piloting of these interactions around the lexicon and the necessity of training the teachers regarding lexicon teaching in a literary context.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.