De la mémoire au présent. Approche poético-herméneutique du roman francophone : lecture de l’œuvre romanesque de Kossi Efoui

par Canissius Allogho Mantwani

Thèse de doctorat en LITTERATURES FRANCAISES, COMPAREES spécialité Littérature comparée

Sous la direction de Jean-François Durand.

Le président du jury était Christian Petr.

Le jury était composé de Bernard Salignon.

Les rapporteurs étaient Anthony Mangeon.


  • Résumé

    Le présent travail explore les préfigurations et les configurations mémorielles, du moins les revenances comme un retour sur les profondeurs d'une anamnèse qui engage la réflexivité d'un sujet. Ce travail cherche à valoriser le potentiel herméneutique de la mémoire au présent. Il se désolidarise d'une vision strictement passéiste de l'acte mnésique pour emprunter les contours d'une mémoire toujours à venir. Car, s'il faut entendre le souvenir comme ce qui fait revenir le passé, il n'est pas certain que ce dernier appartienne exclusivement au passé. L'acte de la souvenance se produit dans une sorte de duplicité/dédoublement qui se traduit par le fait que quelqu'un puisse se souvenir à moment donné de quelque chose. Ce qui veut dire qu'il y a une présence du sujet à lui-même, une présence qui le manifeste et le met en route en direction du passé. Cette présence à soi est du ressort d'une temporalité spécifique. Il faut absolument qu'un temps se soit écoulé pour qu'on puisse s'en rappeler ici et maintenant. Le présent élabore la mémoire, s'emploie à son effectivité, c'est-à-dire à sa reconstruction. Ainsi, en insistant sur les constructions ontologiques et historiques, les considérations éthiques et politiques de la mémoire, notre réflexion sur la représentation du passé traite des rapports de la conscience subjective et/ou collective au temps, à l'histoire, au devenir. À cet égard, contre une certaine épistémè qui trop souvent définit la mémoire comme le miroir exclusif de l'expérience passée, cette recherche interroge le passé, non pas dans une percée nostalgique déterminante, mais plutôt dans une intention de légitimation du consentement de l'être à refuser la gangrène de la mort et l'usure du temps. Que l'individu se souvienne, clairement, confusément, sans effort, avec l'assurance et l'ivresse d'un bonheur ou le déplaisir d'une angoisse traversée par la honte et la mélancolie, il va sans dire que ce dernier n'a plus à choisir entre un devoir et un oubli de mémoire, entre passé et présent, entre un déjà-là et un-pas-encore-là. Se souvenir veut dire se rappeler pour dépasser le mal, pour changer de place, pour être vivant. De ce point de vue, la pratique poético-herméneutique de la mémoire au présent consiste précisément à comprendre l'existence et le devenir de l'être en situation.

  • Titre traduit

    Memory to the present. Poetic-hermeneutic approach the Francophone novel : reading the novels Kossi Efoui


  • Résumé

    This work explores the foreshadowing and memory configurations, at least the revenances as a return to the depths of a history that engages the reflexivity of a subject. This work seeks to enhance the potential of hermeneutics memory to the present. It disengages a strictly backward-looking vision of the mnemonic act to borrow the outlines of memory still to come. For if it means the memory as making back the past, it is not certain that it belongs exclusively to the past. The act of remembrance occurs in a kind of duplicity / duplication resulting in the fact that someone can remember at some point something. This means that there is a presence of the subject himself, a presence that the manifesto and puts it off in the direction of the past. This self-presence is the responsibility of a specific temporality. It is imperative that a time has passed for us to remember here and now. This develops memory, works to its effectiveness, that is to say, its reconstruction. Thus, emphasizing the ontological and historical buildings, ethical and political considerations of memory, our thinking about the representation of the past deals with the relationship of subjective consciousness and / or collectively to time, to history, to become. In this regard, against some episteme that too often defines memory as the sole mirror of past experience, the research questions the past, not in a nostalgic decisive breakthrough, but rather an intention to legitimize the consent of the be denied gangrene of death and the passage of time. That the individual can remember, clearly, confusedly, without effort, with the assurance and the intoxication of happiness or displeasure of anxiety crossed by shame and melancholy, it goes without saying that it does has to choose between duty and memory forgetting, past and present, between an already-there-and not even then. Remember means remembering to overcome evil, to change places, to be alive. From this point of view, poetic-hermeneutic practice of this memory is precisely to understand the existence and fate of being in situation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.