Accueillir et contenir : les « familles », entre bénévolat et marché : enquête sur une périphérie carcérale

par Jennifer Yeghicheyan

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Gaetano Ciarcia.

Soutenue le 10-02-2015

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Laboratoire d´études et de recherches en sociologie et en ethnologie de Montpellier, EA 4584 (Montpellier) (laboratoire) et de Laboratoire d'Etudes et de Recherches en Sociologie et en Ethnologie de Montpellier / LERSEM (laboratoire) .

Le président du jury était Vincent Dubois.

Le jury était composé de Arnauld Chandivert, Didier Fassin, Corinne Rostaing, Caroline Touraut, Geneviève Zoïa.


  • Résumé

    Dans le contexte français d'ouverture du monde pénitentiaire et de développement des partenariats associatifs, les premiers « accueils des familles » voient le jour au cours des années 1980. Des bénévoles prennent l'initiative d'améliorer les conditions de visite au parloir en proposant un accueil pour les proches des personnes détenues. Depuis 2010, sollicitée par le principe d'« humanisation » des prisons prôné par les Règles Pénitentiaires Européennes, l'administration prend ce service d'accueil à sa charge en le délégant à des sociétés prestataires dans les établissements à « gestion mixte », publique et privée, sans pour autant exclure les associations.À la croisée de l'anthropologie et de la sociologie, à travers une ethnographie de longue durée menée au sein de lieux périphériques du domaine carcéral, la thèse interroge les politiques institutionnelles et les pratiques participatives des associations. Au prisme de leurs différentes matrices - compassionnelle, gestionnaire et sécuritaire - cette recherche analyse les processus de politisation et de fabrication symbolique des divers sujets (collectifs et individuels) impliqués. Elle étudie également les enjeux sociaux relevant de la « carcéralisation » d'espaces publics et de la « publicisation » d'espaces carcéraux.

  • Titre traduit

    Welcome and contain : The « families », between voluntary help and market : enquiry on a prison periphery


  • Résumé

    In the French context of prison's opening up and developing partnerships with associations, first “Families Welcome” began in the 1980's. Volunteers take the initiative to create reception facilities for inmates' relatives when they come to the prison visiting room. Since 2010, in order to respect European Prison Rules, penitentiary administration handed over this service to the joint management of private and public companies, without excluding associations.Between anthropology and sociology, through long-term ethnography within this prison's periphery, this thesis raises questions about institutional practices and participatory dimension of associations. Through several models – compassion, management, and security – this research analyses the politicisation process and symbolic construction of the different subjects implicated (collective and individual). It also studies social issues relevant to the “carceralisation”, of public places and the publicity of prison facilities.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.