Psychologie phénoménologique de la réciprocité : dynamique de l'être-ensemble pour la performation de l'agressivité humaine et sportive

par Frédérique Decocq

Thèse de doctorat en PSYCHOLOGIE spécialité Psychopathologie fondamentale & Neuropsychologie

Sous la direction de Brigitte Leroy-Viémon.

Soutenue le 10-01-2015

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec EA 4556-Laboratoire Epsylon (Montpellier) (laboratoire) et de Dynamique des capacités humaines et des conduites de santé / EPSYLON (laboratoire) .

Le président du jury était Georges Charbonneau.

Le jury était composé de Brigitte Leroy-Viémon, Marc Lévêque, Pascal Nouvel.

Les rapporteurs étaient Georges Charbonneau, Jean-Michel Vives.


  • Résumé

    La division sociale actuelle pousse à réfléchir sur la capacité d'un individu à vivre avec autrui dans un monde commun pacifié. Nous soutenons qu'un processus pré-psychique est à l'œuvre au sein de la relation intersubjective : l'être-soi et l'être-ensemble se créent par la dynamique de reconnaissance mutuelle des consciences (le phénomène de réciprocité). La « figure de référence » en est l'initiateur. Cette thèse a été mise à l'épreuve dans le champ du sport. La première série d'études a montré que le don de soi authentique de la figure de référence, l'être-auprès-de, préserve l'être-ensemble. Une deuxième série d'études a montré que la conscience d'intersubjectivité de la figure de référence permet d'amorcer le mouvement de réciprocité. Enfin, une recherche-action dans un atelier à médiation sportive a montré comment la lutte pour la reconnaissance, si la figure de référence est « atmosphériquement bonne » et reconnue comme telle, performe l'agressivité primitive d'un jeune délinquant vers la mutualité des consciences, par la création d'une unité soi-monde. L'ensemble des résultats permet de conclure que le phénomène de la réciprocité dégage en même temps un phénomène corporel passif (la réception) et un phénomène corporel actif (le don et le par-don).

  • Titre traduit

    Psychology phenomenom of reciprocity : being-togethers's dynamics in order to perform human and sportive agressiveness


  • Résumé

    The present social division urges to think about humans's competence to live side by side on a peace common world. We assert that an intersubjective psychic process that would operate in intersubjectivity's relationship: human being and being together are created by a dynamics of mutual recognition of consciousnesses (reciprocity phenomenon). “Reference figure» initiate that. This thesis was put to the test in the field of sport. The first study showed that an authentic self-sacrifice by the reference figure, being-next-to, keeps safe from being-together. A second study showed that a consciousness of intersubjectivity of the reference figure allows a start of the reciprocity movement. Finally, a research-action into sportive-mediated workshop showed how a fight for recognition, if the reference figure is “atmospherically good” and is recognized as such, shows how the primitive aggressiveness of a young delinquent perform towards a mutuality of consciousnesses by a oneself-common world ‘s unity creation. All the results allow to conclude that the reciprocity phenomenon releases a passive physical phenomenon (reception) together with an active physical phenomenon (giving, for-giveness).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.