La prise en compte des risques psychosociaux par les managers : les processus soutenant l'action des encadrants en santé au travail

par Annie Pavlic

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Philippe Sarnin.

Soutenue le 30-10-2015

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Laboratoire GRePS (EA 4163) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Annik Houel.

Le jury était composé de Philippe Sarnin, Pierre-Sebastien Fournier.

Les rapporteurs étaient Yves Clot, Brigitte Almuveder.


  • Résumé

    Cette thèse explore les processus soutenant l’action des encadrants en santé au travail. Nous avons utilisé nos terrains d’interventions professionnels auprès d’encadrants d’équipes pour questionner les processus soutenant l’action des encadrants en santé au travail. Une première étude questionne les impasses de la notion de risques psychosociaux pour envisager l’action des encadrants en santé au travail. Puis, une deuxième étude a permis d’interroger l’opérationnalité du concept psychologique du métier et sa dynamique par la discussion du travail avant de tester différents espaces de discussion lors d’une recherche action dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD). L’analyse des résultats de cette troisième étude a fait émerger les résistances à la discussion. Celle-ci nécessite un apprentissage individuel, collectif et organisationnel à la discussion du travail auprès des encadrants, des équipes et des acteurs impliqués en santé au travail (direction, professionnels en santé au travail, partenaires sociaux). Sur la base de ces résultats, nous définissons les conditions que les espaces de discussion, animés par les encadrants, doivent réunir pour développer la santé des équipes.

  • Titre traduit

    the consideration of psychosocial risks by managers


  • Résumé

    This thesis explores the processes supporting the action of managers and supervisors on occupational health. We used our experiences of professional interventions with team supervisors to question this issue. A first study questions the impasses of the concept of psychosocial risks to consider the action of managers on occupational health of the team members. Then, a second study investigates the operational concept of the psychological dynamics of the job related to discussion about work. For the third study, we test different management devices through discussion using a research-action methodology in an establishment for elderly dependents (EHPAD). Analysis of the results of this third study brings out the resistance to discussion. This requires individual learning, collective and organizational work for discussion with supervisors, teams and stakeholders involved in health at work (management, health professionals at work, social partners). Based on these results, we define the requirements for discussion spaces and the role of supervisors in order to develop psychological health of team members.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.