Vers une didactique des langues minoritaires ? : le cas du mapudungun au Chili

par Alejandra Andrea Vergara Lopez

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Christine Develotte et de Patricia Lambert.

Le président du jury était Joachim Dolz.

Le jury était composé de Patricia Lambert, Joachim Dolz, Diana-Lee Gericke, Maria Soledad Perez - Lopez, Michel Bert.


  • Résumé

    La situation sociolinguistique du Chili, historiquement marquée par un processus de glottophagie (Calvet, 1974, 1997, 1999), place actuellement le mapudungun parmi les langues originaires minorisées de cet Etat-Nation officiellement monolingue (espagnol). Le statut de cette langue mapuche et l’abandon progressif de sa transmission intergénérationnelle posent la question de sa «revitalisation» (Hinton & Hale, 2001 ; Costa, 2010) au sein de mouvements militants. Cette thèse de doctorat se fonde sur une recherche ethnographique et collaborative au long cours dans un contexte d’enseignement/apprentissage du mapudungun en direction d’un public urbain de jeunes adultes de Santiago du Chili. Analyser les pratiques pédagogiques contemporaines au sein d’un mouvement militant mapuche et en dégager des pistes pour la didactique des langues minoritaires ont constitué les objectifs prioritaires de cette recherche. Il ressort que l’enseignement du mapudungun, comme celui d’autres langues minoritaires, concerne autant la praxis d’une didactique contextualisée que la prise en compte, dans cette même perspective, d’une tension entre tradition vs modernité qu’il s’agit d’intégrer pleinement à la réflexion didactique pour que le parler des «gens de la terre» ait quelque chance de devenir aussi celui des «gens du bitume».

  • Titre traduit

    Towards a didactics of the minority languages ? : the case of the mapudungun in Chile


  • Résumé

    The sociolinguistic situation of Chile, which has been historically marked by a process of glottophagia (Calvet, 1974, 1997, 1999), now regards mapudungun as one of the native minority languages of this officially monolingual Nation­state (Spanish). The status of the mapuche language and the progressive loss of its intergenerational transmission have raised the question of “revitalization” (Hinton & Hale, 2001; Costa, 2010) among militant movements. This Ph.D study conducts a long­term ethnographical collaborative research on mapudungun learning/teaching contexts for an audience of young urban adults from the city of Santiago de Chile. To analyse contemporary educational practices within a militant mapuche movement and to establish new avenues of research for the didactics of minority languages were the priority objectives of this research.It appears that the teaching of mapudungun, as well as that of the other minority languages, concerns both the praxis of contextualized didactics, and the consideration, in the same prospect, of a tension between tradition and modernity, a question that should be fully integrated in the didactic reflection, so that the language of “the people of the earth” might also become that of “the people of the asphalt”.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.