Histoire et théories de l'édition critique des textes modernes en France, du XIXe siècle à nos jours, du papier au numérique

par Eddie Breuil

Thèse de doctorat en Langues et litteratures francaises

Sous la direction de Philippe Régnier.

Le président du jury était Alain Vaillant.

Le jury était composé de Philippe Régnier, David Gullentops, Olivier Ferret, Antony McKenna, Aude Déruelle, Cécile Meynard.


  • Résumé

    Autant l’histoire et la théorie de l’édition critique des textes antiques, judéo-chrétiens et médiévaux ont fait l’objet d’études approfondies, autant les origines, le développement, les évolutions, les principes, les débats, les pratiques et les réalisations de l’édition critique des textes modernes ont peu été interrogés, notamment en France, à la différence de l’Allemagne et de l’Angleterre, sinon sous forme d’interventions ponctuelles, ayant surtout pour but de justifier des entreprises particulières. Aujourd’hui, rétrospectivement l’avènement du numérique attire l’attention sur l’historicité – de près de deux siècles – de l’édition critique et/ou savante imprimée, sur l’importance déterminante des formes qu’elle a inventées, ainsi que sur les déterminations liées à la matérialité du support papier et à son économie. Prospectivement, cet avènement incite à observer et à penser les effets induits par la révolution des techniques d’information et de communication : s’agit-il d’un pur progrès matériel en quantité et en rapidité, ou bien du début de mutations intellectuelles et culturelles analogues à celles qui ont résulté du livre imprimé pour nos modes d’écrire et de lire ? Il est grand temps pour la recherche littéraire de se pencher sur ce point aveugle et de le faire au contact d’expérimentations d’édition numérique et de recherches informatiques, en intégrant de surcroît les apports de l’histoire du livre et de la lecture ainsi que ceux des sciences de la communication, avec un regard ouvert sur les expériences étrangères.

  • Titre traduit

    History and theories of modern texts in France's critical edition, since xixe century to our days, since paper to digital technology


  • Résumé

    The history and theory of the critical edition of ancient, medieval and Judeo-Christian texts have been extensively studied, whereas the origins, developments, principles, debates, practices and achievements of the modern critical editions have been little examined, especially in France. Unlike in Germany and in England, it has only been studied in the form of ad hoc interventions, through articles whose main intent is to justify a personal initiative. Today, the advent of digital technologies retrospectively draws attention to the historicity of the whole sector, and to the critical importance of the form it has taken, of the materiality and of its economy. It leads to observe and to think about the effects of the information and communication technologies’ revolution: is it a purely material progress, in terms of quantity and speed, or is it the beginning of cultural and intellectual changes akin to those which resulted from book printing? It is time for literary research to deal with this blind spot though experiments in digital publishing and computing research and insights into the history of books and reading as well as communication sciences. Experiments with digital publishing made in foreign countries will be taken into account too.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.