Étude du stress : le cas des personnels navigants commerciaux dans la prise en charge de la réanimation cardio-pulmonaire

par Patrick Jeune

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marie Anaut.

Le président du jury était Michel Develay.

Le jury était composé de Marie Anaut, Dominique Berger, Pascal Pansu, Claudia Chatelus.


  • Résumé

    À bord des aéronefs de transport commercial, lorsqu’un passager est victime d’un arrêt cardio-respiratoire, les membres d’équipage de cabine, appelés « PNC » (Personnel Navigant Commercial) dans la terminologie aéronautique, interviennent comme tout secouriste en initiant la chaîne de survie afin d’améliorer le pronostic vital de ce dernier. Dotés d’une formation très sérieuse et périodiquement mise à niveau, les PNC sont capables de prendre en charge des situations d’urgence médicales et de donner les premiers secours liés aux urgences potentielles, aux états de malaise, ainsi que ceux liés aux circonstances et à un environnement particulier. La réanimation cardio-pulmonaire, tâche exceptionnelle et rare en vol, génère le plus fréquemment des émotions négatives ainsi que du stress auprès des PNC. Cette recherche aborde le stress des membres d’équipage de cabine dans la prise en charge d’une réanimation cardio-pulmonaire en vol selon une approche psychologique et plus singulièrement celle en relation avec la théorie transactionnelle de Lazarus et Folkman (1984) dont l’évaluation cognitive et les « copings » des individus occupent une place centrale. Élaborée à partir d’un recueil de données construit par entretiens semi-directifs auprès d’un groupe de 32 PNC volontaires exerçant leur profession sur des aéronefs de petite capacité de transport passagers, elle se propose d’identifier les facteurs influençant le stress des PNC selon une perspective synchronique. Aussi, afin de cerner le plus d’explication possible de la variance du stress, nous avons pris en compte deux variables personnelles, l’expérience professionnelle et le lieu de contrôle des sujets. Les résultats indiquent que plusieurs facteurs peuvent prédire ou influencer l’état de stress des PNC. Ils montrent une relation significative entre le lieu de contrôle des sujets, l’évaluation cognitive de la situation aversive, le lieu de prise en charge de la victime en arrêt cardiaque et l’état de stress des PNC. Ainsi, les sujets « internalistes » évaluant la situation aversive comme un défi et développant des stratégies d’ajustement centrées sur les problèmes sont les moins stressés. Par ailleurs, le milieu aéronautique augmente l’état de stress des PNC en raison de la forte responsabilité morale envers la victime-passager, du confinement de la cabine, du délai de la mise en œuvre du quatrième maillon de la chaîne de survie ainsi que de la ressource sociale limitée en vol. Enfin, l’amélioration de la formation en premiers secours peut aider les PNC à mieux appréhender cette situation d’urgence en vol.

  • Titre traduit

    Stress study : the case of cabin crew members in the management of cardiopulmonary resuscitation


  • Résumé

    On board commercial transport aircraft when a passenger suffers from a cardiac arrest, the cabin crew members, called "PNC" (Personnel Navigant Commercial) in aviation terminology, act as any rescuer by initiating survival chain to improve the prognosis of the victim. With a very serious training and periodically upgrade, cabin crew members are able to handle medical emergencies and first-aid related to potential emergencies, discomfort states as well as those related to a circumstance and a particular environment. Cardiopulmonary resuscitation, exceptional and rare task in flight, generates the most frequent negative emotions and stress from cabin crew members. This research deals with the stress of cabin crew members in the management of a cardiopulmonary resuscitation in flight using a psychological approach and particularly the related transactional theory of Lazarus and Folkman (1984) in which appraisal and coping are central. Developed from a data collection built by semi-structured interviews with a group of 32 cabin crew members volunteers flying on small passenger carrying capacity aircraft, it aims to identify the factors influencing their stress in a synchronic perspective. Also, in order to identify the most possible explanation for the variance of stress, we took into account both personal variables such as professional experience and locus of control of the subjects.The results indicate that several factors can predict or influence the cabin crew members’stress. They show a significant relationship between the subject’s locus of control, appraisal of aversive situation, place of management of the victim in cardiac arrest and the stress of the cabin crew members. Thus, « internalist » subjects who assess the situation as a challenge and develop strategies focused on the problems are less stressed. Furthermore, the aviation industry increases the stress state of the cabin crew because of the strong moral responsibility to the victim-passenger, confinement of the cabin, the period of the implementation of the fourth link in the chain of survival (medicalized CPR) and the limited social resource in flight. At last, the improvement of first-aid training can help cabin crew members to manage better this specific situation on board.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.