Théorie et pratique du lyrisme chez Théodore de Banville

par Tai Gomita

Thèse de doctorat en Littératures française

Sous la direction de Bruno Gelas.

Soutenue le 16-04-2015

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Passages XX-XXI (Lyon) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Joëlle Gardes.

Le jury était composé de Jean-Louis Aroui.

Les rapporteurs étaient Edgard Pich.


  • Résumé

    Au cours du XIXe siècle a eu lieu une grande réorganisation des genres poétiques. La poésie lyrique, parfois considérée comme mineure par rapport aux grands genres, a fini par absorber tous les autres genres poétiques. C'est dans ce courant qu'est né le mot Lyrisme. Pourtant cette notion doit toujours être éclaircie. Théodore de Banville était un poète considéré éminemment lyrique par ses contemporains et lui-même il le reconnaît. De plus, Banville est un poète qui avait une très vive conscience critique de la poésie lyrique et de son corrélat, le lyrisme. Poète lyrique, Banville est aussi un théoricien du lyrisme. D’où l’intérêt de confronter sa théorie du lyrisme et sa pratique, pour mieux saisir non seulement la nature du lyrisme banvillien, mais aussi le développement du lyrisme en général au cours de la seconde moitié du siècle. Dans un premier temps est traitée la théorie du lyrisme chez Banville. L’objet privilégié sera le Petit traité de poésie française et les critiques, sans oublier divers autres textes, tels que la préface et les avant-propos des œuvres. La deuxième partie décrit la pratique du lyrisme dans l’œuvre de Banville. On analyse la diversité admirable des formes strophiques, basée sur le principe de l’expression lyrique, tant dans ses recueils poétiques que dans son théâtre, pour en tenter dans la troisième partie la synthèse.

  • Titre traduit

    Theory and practice of lyricism in Théodore de Banville


  • Résumé

    During the nineteenth century there was a major reorganization of poetic genres. Lyric poetry sometimes considered minor compared to the major genres, eventually absorb all the other poetic genres. It is in this current was born the word lyricism. Yet this concept must still be clarified. Théodore de Banville was a poet regarded by his contemporaries as lyrical, as the poet himself acknowledged. In addition, Banville is a poet who had a very strong critical awareness of lyric poetry and its correlate, lyricism. Lyric poet, Banville is also a theorist of lyricism. Therefore it is important to confront the theory and practice of lyricism, in order to understand better not only the nature of the lyricism of Banville, but also the development of lyricism in general during the second half of the century. Firstly, the theory of the lyricism in Banville is treated. The privileged object is Petit Traité de poésie française, not to mention various other texts, such as critics, and prefaces. The second part describes the practice of lyricism in the work of Banville, while the third part establishes the synthesis. There is a wonderful diversity of strophic forms based on the principle of lyrical expression both in his poetry and in his plays.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.