L’usage politique du sport au Liban durant la période de l'après- Taëf : Participation-Observante du milieu libanais

par Mohammad Abou Haidar

Thèse de doctorat en Staps

Sous la direction de Philippe Liotard.

Le président du jury était Luc Robène.

Les rapporteurs étaient Stéphane Héas, Sylvain Ferez.


  • Résumé

    Le Liban est l'un des pays les plus petits de la région. Le système politique multi confessionnel constitue la marque principale de la société libanaise. En fait, cette spécificité intervient dans tous les aspects de la société, y compris le secteur sportif. Suite à la guerre civile qui a éclaté dans le pays de 1975 jusqu'à 1990, cette distribution religieuse, et les communautés qui en résultent, sur une surface géographique restreinte, ont rapidement conduit à penser la nécessité d'avoir un gouvernement qui puisse établir une « harmonie nécessaire » entre les 18 différents groupes religieux qui sont représentées dans la majorité des partis politiques de l'après Taëf. Ce projet de thèse tend à examiner plutôt le sens «politics» dans le sport libanais ou plutôt de la «politisation du sport» (politics) au Liban et comment cette implication politique se répercutera sur l'essor sportif au Liban. A travers une méthodologie qualitative à type de Participation Observante, nous avons profité du fait de notre appartenance politique au parti AMAL pour examiner de près les différents acteurs de la vie sportive au Liban, en commençant par la structure légale des instances sportives telles qu'elles figurent dans les textes officiels. La constitution du corpus de connaissance sur lequel portera l'analyse fut des plus compliquée vu qu'il a été nécessaire de faire usage de mon appartenance politique afin d'accéder a posteriori, à certaines sources d'information. L'analyse inductive a permis de décomposer la manipulation qu'exercent les politiciens sur le sport au Liban, dont l'essor devient totalement dépendant des agendas des partis politiques

  • Titre traduit

    Political use of sports in Lebanon after Taef agreement : Qualitative Research


  • Résumé

    Lebanon is the smallest country in the Middle-East characterized by its multi confessional political system. This system impacts all the aspects of social activities including sports. After the eruption of the civil war from 1975 until 1990, the existence of multiple religious communities on a limited geographical area, led to rethink their redistribution within the Lebanese government in order to ensure equity between 18 different religious groups that represent the majority of political parties during the post Taef era. This PhD project aims to examine the essence of "political use of sports" within the Lebanese sport sector or the "politicization of sport" (politics) in Lebanon and how political involvement will affect sport activities in Lebanon. Through a qualitative methodological design more specifically a Participant Observation study, I took advantage of my political affiliation to AMAL party to examine closely the various actors in the Lebanese sport sector. The study began by examining the overall structure of Sports in Lebanon starting at it emergence in official texts mainly in the Lebanese constitution. Afterwards, I gathered a body of literature by the means of my political resources in order to analyze a posteriori the relevant information. Inductive analysis was used to extract chore meanings related to politicization of sport and to highlight political manipulation of sports in Lebanon. Growth of certain sport disciplines became sometimes totally dependent on political parties’ agendas


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.