Le contrôle de l’espace européen par les rois de Macédoine, des origines à la fin de la monarchie (VIe siècle av. J.-C. – 168 av. J.-C.)

par Pierrick Parisot

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Sève.

Soutenue le 01-07-2015

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) , en partenariat avec Centre régional universitaire lorrain d'histoire (laboratoire) .

Le président du jury était Michèle Brunet.

Le jury était composé de Sandrine Huber, Laurent Lespez, Patrice Hamon.

Les rapporteurs étaient Cédric Brélaz.


  • Résumé

    Depuis plusieurs années, le royaume de Macédoine jouit d’un intérêt grandissant de la part des historiens et archéologues, permettant l’exploration de différents aspects de son histoire, et renouvelant considérablement nos connaissances sur le sujet. Ce travail de thèse propose de renouveler une fois encore nos acquis sur la Macédoine. Si les institutions du royaume et son histoire sont désormais largement connues grâce à la publication de nombreuses monographies spécialisées, les moyens exercés par les souverains macédoniens pour contrôler leurs possessions européennes restent une question marginale, qui n’a pas encore été étudiée de façon complète. Qu’il s’agisse de contrôles civils ou militaires, les rois successifs disposaient de nombreux outils indispensables à une mainmise efficace : mise en place de représentants du pouvoir royal chargés de faire appliquer les décisions à l’échelle locale, expéditions punitives à l’égard des populations rebelles, déplacements de population destinés à éclater les groupes d’opposants, mais aussi et surtout, mise en place de réseaux de forteresses affectés à la surveillance du territoire et de ses frontières. Ces forteresses, particulièrement nombreuses sur le sol macédonien, forment l’un des principaux éléments caractéristiques d’un contrôle territorial efficace. Grâce à leur étude, il est possible de comprendre l’évolution de la Macédoine au fil des conquêtes et des annexions territoriales, et d’expliquer pleinement la manière dont elle était contrôlée

  • Titre traduit

    The control of the European area by the Macedonien kings, from its origins to the end of the monarchy (VIth century BC – 168 BC)


  • Résumé

    For several years, the Macedonian kingdom enjoys a growing interest on the part of historians and archaeologists to explore different aspects of its history and greatly renewing our knowledge on the subject. This thesis proposes to renew once again our gains on Macedonia. If the institutions of the kingdom and its history are now widely known through the publication of many specialized monographs, means exercised by the Macedonian rulers to control their European possessions remain a marginal issue, which has not yet been studied completely. Whether civilian or military control, successive kings disposal many tools necessary for effective takeover : setting up of representatives of royal power enforcement decisions locally, punitive expeditions against rebel populations, population displacement for burst the opposition groups, but above all, establishing strongholds networks assigned to monitor the territory and its borders. These fortresses, particularly numerous on Macedonian kingdom, form one of the main characteristics of an effective territorial control. Through their study, it is possible to understand the development of Macedonia over the territorial conquests and annexations, and fully explain how it was controlled


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.