L'entreprise familiale face à la succession : approche par les cas

par Mohamed Zaki Bouslikhane

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Julien Husson.

Le président du jury était Dominique Besson.

Le jury était composé de Didier Nobile.

Les rapporteurs étaient Omar Aktouf.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la gouvernance et la transmission des entreprises familiales dans un contexte marocain. Il n’est pas à démontrer que les entreprises familiales sont reconnues comme le maillon fort du tissu économique mondial et encore plus à l’échelle du territoire du Maroc. L’intérêt des chercheurs pour ce sujet reste toutefois récent. La littérature francophone sur les thématiques de l’entreprise familiale et de sa succession est peu nombreuse ; elle s’est développée durant les vingt dernières années. La période de transmission des entreprises familiales est une période critique dans le cycle de vie des entreprises. La problématique de notre thèse est centrée sur cette phase de transmission intergénérationnelle. Nous nous interrogeons sur les mécanismes mis en place par le propriétaire dirigeant pour anticiper les conflits familiaux d’une part et les mécanismes incitatifs qui sont développés pour motiver les générations ascendantes à rejoindre l’entreprise familiale. Après avoir exploré le concept d’entreprise familiale nous nous sommes immergés au sein d’entreprises familiales dans le cadre de recherches-intervention. C’est naturellement que notre positionnement épistémologique interprétativiste nous a mené à une démarche méthodologique abductive basée sur des études de cas. Elles ont constitué le noyau « dur » de notre recherche. Le « noyau mou » étant inspiré du cas de l’entreprise familiale dans laquelle nous évoluons. Les résultats de nos travaux mettent en évidence l’interdépendance des organes de gouvernance avec la structure familiale et la prédominance de la coopération et des valeurs familiales dans le succès de processus de transmission. Ils mettent également en avant le poids de la préservation du pouvoir familial dans la gouvernance de l’entreprise transmise ainsi que la nécessité de pérenniser les organes de contrôle

  • Titre traduit

    Family business and succession : cases studies


  • Résumé

    This thesis focuses on governance and the process transfer of family business in a Moroccan context. Family businesses is recognized as the strong link of the global economic system and more in Morocco. The academic interest in this subject is, however recent. French literature on this theme (family business) is small; it has developed in the last twenty years. The transmission period of family businesses is a critical period in the life cycle of companies. The question of our thesis focuses on this phase of intergenerational transmission. We question the mechanisms put in place by the owner-manager to anticipate family conflicts on the one hand and incentive mechanisms that are developed to motivate ascending generations to join the family business in the other hand. After exploring the concept of family business we were immersed in 5 family businesses in a context of research-action. It is natural that our epistemological position is interpretativist and our methodological approach is abductive and based on case studies. They formed the core "hard" of our research. The "soft core" is inspired by the case of the family business in which we operate. The results of our work highlights the interdependence of governance bodies with the family structure and the dominance of cooperation and family values in the success of the transmission process. They also highlight the weight of the preservation of family power in the governance of the transferred business and the need to sustain the supervisory bodies



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 15-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?