Le théatre du réel en France, en Pologne et en Grande-Gretagne : les autoreprésentations sociales au tournant du XXIe siècle

par Agnieszka Szmidt

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Didier Francfort.

Le président du jury était Jean-Claude Yon.

Le jury était composé de Stanislaw Fiszer.

Les rapporteurs étaient Graça Dos Santos, Chantal Meyer-Plantureux.


  • Résumé

    Cette thèse propose une approche historique de l'esthétique théâtrale européenne qui entretient avec le réel une relation dynamique. Dans la programmation théâtrale au tournant du XXIe siècle de trois pays (France, Grande Bretagne et Pologne), un ensemble cohérent et significatif d’œuvres a pu être identifié comme relevant d’une catégorie particulière : le théâtre du réel. Cet objet d’étude nous a semblé un moyen pour comprendre non seulement une esthétique, plus ou moins partagée, mais aussi l’attitude de trois sociétés, distinctes mais en contact dans un cadre européen redéfini, face à un réel social, présent ou passé, évoqué sur scène entre 1997 et 2010. Dans la production théâtrale émerge alors une autre perception vécue de l’accessibilité du réel ainsi qu’un désir d’immédiateté des créateurs et du public. La matérialité du corps, l'effet de la véracité, la présence de témoins sur scène servent à créer un lien entre l'intime et le social. Une autre évolution sociale est ainsi perceptible. Dans les trois sociétés considérées le rapport entre les institutions théâtrales et les instances politiques qui les soutiennent changent. On demande au théâtre de participer au maintien ou à la reconstitution du « lien social ». En même temps, le politique comme instance spécifique fondée sur des conflictualités pacifiées, semble s’effacer au profit d’un consensus éthique, renforcé par un consensus sur l’idée d’un dépassement nécessaire des absolus culturels. Le théâtre est confronté à la question de la construction complexe et de la perception des identités, à un moment où la focalisation sur le tout-national est remise en cause. En mettant au cœur du projet théâtral le consensus social (réconciliation polono-allemande, réhabilitation de l’estime de soi des chômeurs, sensibilisation à la violence qui s’exerce dans l’histoire, avec les génocides), les artistes remplissent une mission éthique et préfigurent un certain état politique des sociétés contemporaines qui ne pensent plus le conflit politique et social selon un modèle binaire

  • Titre traduit

    The theatre of the real in France, Great Britain, and Poland : self-representations at the turn of the 21st century


  • Résumé

    In theatrical programming at the turn of the century in France, Great Britain, and Poland, a consistent and significant number of performances have been identified as belonging to one particular aesthetic: the theatre of the real. This object of historical study seemed to us a way to understand not only a particular aesthetic, more or less similar in these three countries, but also the attitude of the three societies, distinct, but sharing the same redefined European context, to a social reality, past or present, evoked on stage between 1997 and 2010. From theatrical creation at this time emerged a new perception of accessibility to reality, and also a desire for immediacy, for artists as well as for the spectators. The materiality of the body on the stage, the veracity, and the presence of witnesses are used to create a link between the intimacy of the spectator and the social dimension of the message. Another social change is thus perceptible. The relationship between theatrical institutions and the political bodies that support and finance them changes. The theatrical institutions are asked to participate in the maintenance or reconstruction of social "ties" and inclusiveness. At the same time, the politics seems to fade away in favour of an ethical consensus. By putting the consensus into the heart of the theatrical project (Polish-German reconciliation, rehabilitation of self-esteem of the unemployed, making the spectators sensitized to the violence exerted in history, including genocide), artists fulfil an ethical mission and foreshadow a political state of contemporary societies that no longer conceive the political and social conflict according to a binary model



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 25-10-2065


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.