Assessing Stress, Coping and Quality of Life among Refugees and Asylum Seekers in Luxembourg

par Andrew Vernyuy Ndzebir

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Fabienne Lemétayer et de Lony Schiltz.

Le président du jury était Claude Houssemand.

Les rapporteurs étaient Nathalie Nader-Grosbois.

  • Titre traduit

    Évaluation du stress, des stratégies d’ajustement et de la qualité de vie chez des réfugiés et des demandeurs d'asile au Luxembourg


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous avons évalué le stress psychologique, à travers les troubles d’amertumes et posttraumatiques, les stratégies d’ajustement, ainsi que la qualité de vie des réfugiés et des demandeurs d'asile au Luxembourg. Dans un premier temps, 33 entretiens semi structurés ont été menés et ont montré que les processus administratifs installent la peur d’un rapatriement, alors que l'isolement social, la solitude, le manque d'amis et de communication avec les familles sont associés à des difficultés sociales, financières et d'acculturation. Dans un deuxième temps, 102 demandeurs d'asile ont complété un questionnaire de trouble amertume post-traumatique et révélé des scores très élevés. Dans un troisième temps, 221 demandeurs d’asile ont complété les questionnaires suivants : soutien social, attitudes multiculturelles, stratégies d’ajustement au stress, qualité de vie et auto-efficacité. Avec l'aide d'un modèle d'équation structurelle, le soutien social, l'auto-efficacité, l'attitude multiculturelle ont prédit de manière significative les stratégies d’ajustement au stress psychologique. L'effet médiateur des stratégies d’ajustement et prédictif du soutien social sur la qualité de vie ont été établis. Une partie des modèles n’étaient pas bien ajustés aux données. Grâces aux résultats obtenus nous avons pu dégager quelques pistes pour la prise en charge multidisciplinaire des réfugiés et des demandeurs d’asile


  • Résumé

    In this dissertation we assessed psychological stress through post-traumatic embitterment disorder, quality of life among refugees and asylum seekers in Luxembourg. At N = 33, semi structured interviews indicated that asylum seeking administrative processes install fear of repatriation while social isolation, loneliness, lack of friends and of communication with families was linked to social, financial and acculturation difficulties. At N = 102, there were good indications that asylum seekers are victims of post-traumatic embitterment disorder. Additionally, 221 asylum seekers responded to ways of coping, social support, multicultural attitude, self-efficacy and quality of life questionnaires. With the help of structural equation modeling, social support, multicultural attitude and self-efficacy significantly predicted adaptive ways of coping with psychological stress. At the same time, there was the mediating and predictive effect of adaptive ways of coping and social support on quality of life respectively. Part of the models did not fit well to the data. Based on our findings, tracks for a multidisciplinary care model for refugees and asylum seekers were identified


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.