Vérification dynamique formelle de propriétés temporelles sur des applications distribuées réelles

par Marion Guthmuller

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Sylvain Contassot-Vivier et de Martin Quinson.

Le président du jury était Gaël Thomas.

Le jury était composé de Jean-Marc Vincent.

Les rapporteurs étaient Jacques Julliand, Vivien Quéma.


  • Résumé

    Alors que l'informatique est devenue omniprésente dans notre société actuelle, assurer la qualité d'un logiciel revêt une importance grandissante. Pour accroître cette qualité, l'une des conditions à respecter est la correction du système. Dans cette thèse, nous nous intéressons plus particulièrement aux systèmes distribués mettant en œuvre un ou plusieurs programmes exécutés sur plusieurs machines qui communiquent entre elles à travers le réseau. Dans ce contexte, assurer leur correction est rendu plus difficile par leur hétérogénéité mais également par leurs spécificités communes. Les algorithmes correspondants sont parfois complexes et la prédiction de leur comportement difficilement réalisable sans une étude avancée. Les travaux réalisés au cours de cette thèse mettent en œuvre la vérification dynamique formelle de propriétés temporelles sur des applications distribuées. Cette approche consiste à vérifier l'implémentation réelle d'une application à travers son exécution. L'enjeu majeur est de réussir à appliquer les techniques associées au Model checking dans le cadre d'une vérification sur des implémentations réelles d'applications distribuées et non plus sur des modèles abstraits. Pour cela, nous proposons dans un premier temps une analyse sémantique dynamique par introspection mémoire d'un état système permettant de détecter des états sémantiquement identiques. Puis, nous mettons en œuvre la vérification dynamique formelle de certaines propriétés temporelles : les propriétés de vivacité, formulées à l'aide de la logique LTL_X, et le déterminisme des communications dans les applications MPI. Une évaluation de chacune de ces contributions est réalisée à travers plusieurs expériences

  • Titre traduit

    Dynamic formal verification of temporal properties on legacy distributed applications


  • Résumé

    While computers have become ubiquitous in our current society, ensuring the software quality takes on an increasing importance. One of the requirements to enhance this quality is the system correctness. In this thesis, we are particularly interested in distributed systems implementing one or more programs executed on several machines which communicate with each other through a network. Ensuring the system correctness is more difficult in this context, due to their heterogeneity but also their common characteristics. Corresponding algorithms are sometimes complex and the prediction of their behavior may be difficult to realize without an advanced study. The work done during this thesis implement the dynamic formal verification of some temporal properties on legacy distributed applications. This approach consists of checking the real implementation of an application by its systematic execution. The challenge in this approach is how to apply the methods derived from Model checking in the context of the verification of legacy distributed applications (without access to source code) and no longer on abstract models. For that, we propose in a first step a dynamic semantic analysis of a system state permitting the detection of identical states. Then, we implement the dynamic formal verification of some temporal properties: liveness properties, specified with the LTL_X logic, and the communications determinism in MPI applications. These contributions are experimentaly validated and evaluated with different series of experiments


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.