L'Algérie natale entre désenchantement et nostalgie : écritures plurielles de l'exil

par Elisabetta Bevilacqua

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations

Sous la direction de Pierre Halen et de Silvia Riva.

Le président du jury était Anna Soncini Fratta.

Le jury était composé de Marco Modenesi, Jean-Michel Wittmann.

Les rapporteurs étaient Anna Zoppellari.


  • Résumé

    La question de la mémoire et de l’identité est au centre des débats contemporains. La guerre d’Algérie représente l’un des cas où cette question est encore particulièrement brûlante, d’où la nécessité d’y revenir. La confrontation entre les mémoires plurielles des communautés impliquées par le conflit algérien a opposé une mémoire à l’autre, une identité à l’autre. Comment la littérature a-t-elle traduit ces conflits mémoriels et identitaires? À travers l’analyse de la production littéraire de trois écrivains d’origine algérienne exilés en France, ce travail étudie l’inscription du sujet identitaire et mémoriel à l’intérieur de la littérature algérienne francophone des années 70 et 80. Cette littérature, loin de constituer l’apanage exclusif des auteurs arabo-berbères, s’est enrichie grâce aux apports pluriels des auteurs pieds-noirs et juifs d’Algérie. Mettre en comparaison les ouvrages d’auteurs issus de milieux algériens différents permet de s’interroger sur la pluralité de cette littérature. Si le premier chapitre introduit théoriquement le sujet de l’identité, le deuxième illustre la manière dont les enjeux identitaires déterminent les questions mémorielles et historiques concernant l’Algérie contemporaine. Le troisième chapitre analyse la genèse et le développement de la littérature algérienne francophone, surtout de la littérature judéo-maghrébine et de la littérature pied-noir. Le dernier chapitre présente une analyse comparative des textes du corpus: Dieu en barbarie (1971) et Le maître de chasse (1973) de Mohammed Dib; Frimaldjézar (1976) et L’échelle de Mesrod (1984) d’Albert Bensoussan; Maman la Blanche (1981) et Alger l’amour (1982) d’Alain Vircondelet

  • Titre traduit

    Native Algeria between disenchantment and nostalgia : plural compositions of exile


  • Résumé

    The main aim of this research is to study the evolution of Algerian Francophone literature after independence proposing a new classification criterion which goes beyond the concept that North African literature in French language only consists of authors whose mother tongue is Arabic or Berber. The panorama of Algerian Francophone literature is indeed characterized by an extremely heterogeneous variety of productions: it is not only Arab and Berber authors who produce a remarkable literature, but Jewish and Pieds-Noirs writers as well. This study focuses on the plurality of the Algerian Francophone literature, highlighting the characteristics of every single cultural-specific production, i.e. the Arab-Berber, the Jewish and the Pied-Noir one, and asserting that each one has an overall consistency. The analysis is actually based on the hypothesis that every literary production presents specific thematic and stylistic levels, so that no one is reducible to another. The examined corpus consists of six novels written in French by writers born in Algeria during the colonization and exiled in France after 1962, each of them belonging to a specific cultural group: the Jewish writer Albert Bensoussan (Frimaldjézar, 1976, and L’échelle de Mesrod, 1984), the Pied-Noir novelist Alain Vircondelet (Maman la blanche, 1981, and Alger l’amour, 1982) and the Arab writer Mohammed Dib (Dieu en barbarie, 1971, and Le maître de chasse, 1973)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (284 p.)
  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 18 novembre 2016
  • Annexes : Bibliogr. p. 265-280. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.