Faire avec les ordres documentaires : pratiques info-documentaires, culture écrite et travail scolaire chez des collégiens

par Béatrice Micheau

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Dominique Cotte et de Marie Després-Lonnet.

Le président du jury était Joëlle Le Marec.

Le jury était composé de Dominique Cotte, Marie Després-Lonnet, Joëlle Le Marec, Manuel Zacklad, Julia Bonaccorsi.

Les rapporteurs étaient Manuel Zacklad, Julia Bonaccorsi.


  • Résumé

    Cette thèse a pour but de comprendre comment le « numérique » interroge à la fois les processus de légitimation et de délégitimation des pratiques info-documentaires et la manière dont ces processus s'inscrivent dans des objets, des lieux et des dispositifs. Ce travail prend place au sein de l'institution scolaire qui, implicitement ou explicitement, transmet et constitue des normes communes de ce que sont les « bonnes pratiques » de production, de circulation et de réception des textes, des documents et des savoirs. Il s'agit de faire une étude ethno-sémiotique, au sein des espaces de la classe et du CDI, dans deux collèges, des manières de rechercher, de lire, d'exploiter, de faire circuler et de produire des documents. Les dévoilements du numérique font réapparaître la nécessité de comprendre les pratiques et les compétences qui permettent de qualifier l'information, au-delà de méthodes canoniques forgées par les médiateurs (citer ses sources, respecter le droit d'auteur, ne pas copier-coller etc.), et au-delà des signes de la valeur, hérités du modèle de la bibliographie et de leur fétichisation dans la référence (éditeur, auteur, notice de catalogage etc.). Cette thèse repose sur une approche de la culture info-documentaire comme un composite, et sur la compréhension du numérique comme un phénomène social qui redéfinit les géographies et les temporalités de la production, circulation et réception des textes, des savoirs et de leurs documents. Cette approche permet alors de renouveler les questionnements sur la notion de valeur info-documentaire. Entreprise de dévoilement des normes de la culture écrite, ce travail de recherche montre l’enchâssement des pratiques, des objets et des valeurs à l’œuvre dans les processus info-communicationnels du partage des savoirs. Comprendre aujourd’hui les résistances des élèves aux discours du « bien se documenter » passe par une théorie de l’économie politique du document à l’ère numérique, et une approche anthropologique des pratiques ordinaires des textes et des documents, l’une se nourrissant de l’autre.

  • Titre traduit

    Doing with the "ordre of documents" : information practices, written culture and school work among secondary school pupils


  • Résumé

    This thesis aims to understand how the "digital" interrogates both the processes of legitimization and delegitimization of informationnal practices and how these processes are embedded in objects, places and devices. This work takes place within the school institution which transmits implicitly or explicitly, common standards for "good practices" of production, circulation and reception of texts, documents and knowledge. This is an ethno-semiotic study within the class and the library school’s spaces in two medium schools to observe and analyze the ways to search, read, operate, circulate and produce documents. The digital unveils the need to understand the practices and skills to qualify the information beyond canonical methods forged by mediators (citing sources, respect copyright, do not copy and paste etc.), and beyond signs of value inherited from the model of the bibliography and their fetishization in reference (publisher, author, cataloging record etc.). This thesis is based on an anthropological approach of information literacy and of digital as a social phenomenon that redefines geographies and temporalities of texts, knowledge and their documents. This approach allows to renew questions about the concept of document value. This research demonstrates the entrenchment of practices, objects and values at work in the communicational processes of knowledge sharing. Understanding today resistances of pupils to follow the rules of a « good research » requires a political theory of the economy of the document to the digital age and an anthropological approach of the common practices of texts and documents, one is feeding the other.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.