Perspectives épistémologiques en analyse du comportement : les enjeux du langage et de la cognition

par Julie Massin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Darcheville.

Soutenue le 03-11-2015

à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec SCALab (Villeneuve d'Ascq, Nord) (laboratoire) .

Le président du jury était Céline Clément.

Le jury était composé de Jean-Claude Darcheville, Céline Clément, Jean-Claude Dupont, François Tonneau, Cédric Routier.

Les rapporteurs étaient Céline Clément, Jean-Claude Dupont.


  • Résumé

    Depuis plus de quarante ans, une effervescence théorique est constatée au sein d’un courant actuel de la psychologie connu sous le nom d’« analyse du comportement » concernant les activités relatives au langage et à la cognition. Au vu de la persistance d’une absence de consensus dans ces domaines, ce travail propose une réflexion théorique et épistémologique sur les origines et évolutions de ce courant. Cet élargissement de la perspective permet de considérer les liens entre les principes premiers et les conceptualisations ultérieurement apparues. Ce travail propose alors de voir les difficultés de théorisation du langage et de la cognition en lien avec l’un des axiomes fondateurs : le refus d’inférer des entités internes sur le plan théorique. Il discute ensuite des conséquences d’une réintégration de telles inférences, eu égard à l’une des dimensions épistémologiques historiques de ce courant, celle du pragmatisme, ainsi que vis-à-vis d’une dimension plus éloignée de ses origines, celle du constructivisme. Il présente enfin plusieurs pistes thérapeutiques en tant que développements des conclusions épistémologiques et propose, dans ce cadre, de considérer la logique comme un instrument thérapeutique à part entière.

  • Titre traduit

    Epistemological perspectives in behavior analysis : the issues of language and cognition


  • Résumé

    For more than forty years, a theoretical effervescence has been observed within a contemporary area in psychology, known as “behavior analysis”, regarding the objective of dealing with language and cognition. However, the different propositions explored so far haven’t managed to federate the researchers in the field. Because of the enduring character of this difficulty, the current work puts forward a theoretical and epistemological reflection about the origins and evolutions of this area. The point of view this work brings leads to consider this difficulty of dealing with language and cognition in relation to one of its founding axioms, namely: the refusal of theoretical inferences. It then discusses consequences to reinstate these inferences, regarding one of the historical epistemological dimensions of this area: pragmatism, as well as concerning a dimension more distant from its origins: constructivism. It finally presents several therapeutical tracks as developments of the epistemological conclusions and proposes, in this context, to consider logic as a therapeutic instrument in its own right.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.