Croissance économique et impact environnemental : le découplage est-il possible ?

par Mamoudou Camara

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Boidin et de Bertrand Zuindeau.


  • Résumé

    S’appuyant à la fois sur des approches théoriques et empiriques, cette thèse vise à apporter un nouvel éclairage sur les liens entre croissance économique et environnement. Elle est organisée en deux parties. La première partie est consacrée à un réexamen de la question du découplage. L’étude de l’évolution de la problématique environnementale dans la théorie économique, dans le premier chapitre, montre non seulement que ce débat n’est pas récent, mais aussi qu’il n’est pas resté statique. Ensuite, dans le deuxième chapitre, après avoir montré la complexité du concept de découplage, notre étude réalisée à partir d’une nouvelle approche empirique semble montrer les preuves d’un découplage pour certains pays. La deuxième partie a consisté à expliquer le découplage. Le chapitre 3 qui porte sur l’analyse des principaux déterminants du découplage, nous a permis d’identifier trois principaux facteurs à la base du découplage (le niveau de développement, la structure de l’économie et le rapport socioéconomique à l’environnement), et aussi de montrer que leur impact sur le découplage est limité dans le temps. Le dernier chapitre qui est un prolongement du chapitre 3, porte sur l’analyse des déterminants du découplage dans une perspective régulationniste. A partir de cette approche, notre thèse a tenté de montrer l’importance du degré de préoccupations écologiques et de la qualité des institutions dans un pays pour parvenir au découplage. Ainsi, cette thèse semble montrer que les possibilités pour parvenir au découplage sont tributaires de plusieurs facteurs, et aussi que le découplage, même dans le cas du CO2, est parfois possible mais de façon non permanente.

  • Titre traduit

    Economic growth and environmental impact : is decoupling possible ?


  • Résumé

    Using both theoretical and empirical approaches, this thesis aims to bring a new light on the link between economic growth and environment. It is divided into two parts. The first part focuses on a reconsideration of the decoupling question. The study of the evolution of the environmental problematic in economic theory, in the first chapter, shows that this debate is not new, and has not remained static. Then, in the second chapter, after to have shown the complexity (particularly its multidimensionality and the limits of approaches to measure the decoupling) of the decoupling concept, our study with a new empirical approach on several countries seems to show the evidence of decoupling in the case of certain countries. The second part consists to explain the decoupling. The third chapter which is focused on analysis of the main decoupling determinants, allowed us to identify three determinants (the development level, the structure of the economy and the socioeconomic relationship to the environment), and also to show that their impact on the decoupling is limited in the time. The last chapter, which is an extension of the third chapter, focuses on analysis of the decoupling factors in a “regulationniste” perspective. With this approach, our thesis has tried to show the importance of the degree of ecological concerns and the quality of institutions in a country to achieve decoupling. Thus, through these four chapters, this thesis seems to show that the possibilities to achieve decoupling are tributary of several factors, and also that decoupling, even in the case of CO2, is sometimes possible, but not permanently.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.