Diversité des langues et politiques linguistiques en Iran

par Shahzad Madanchi

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-François Bourdet.

Soutenue le 25-09-2015

à Le Mans , dans le cadre de École doctorale Cognition, éducation, interactions (Nantes) , en partenariat avec Centre de recherches en éducation (Nantes) (laboratoire) .


  • Résumé

    Avec plus de 78 millions d’habitants, l’Iran actuel comprend une population multilingue ; la langue majoritaire et officielle, le persan, coexiste avec une diversité de langues plus ou moins usitées selon les situations et le nombre de locuteurs. Cette diversité linguistique du pays qui sert également de ciment à l’identité culturelle et aux différentes traditions des locuteurs de ces multiples langues, a rendu nécessaire de recourir à une politique linguistique définissant aussi bien la place et lapromotion de la langue officielle que les droits linguistiques de toutes les minorités. Ce travail de recherche, en empruntant une démarche ethnosociolinguistique, s'intéresse donc à cette situation linguistique particulière dans le contexte iranien. Il étudie les langues iraniennes, l’identité culturelle, le statut des minorités linguistiques, et ce grâce au recours aux différentes approches et théories de la politique linguistique, pour analyser et réinterroger ce contexte dans le cadre de la planification linguistique et les interventions des décideurs qui aboutissent à la définition des politiques linguistiques iraniennes. Ainsi, en nous appuyant sur les trois étapes de la planification linguistique ; la planification du corpus, du statut et de l’acquisition, nous avons étudié les travaux de l’Académie de la Langue et de la Littérature Persanes en tant que l’un des plus importants organismes pour planifier les interventions linguistiques du pays. Cette étude illustre également le statut sociolinguistique des minorités du pays grâce à des enquêtes de terrain. La prise en compte des politiques menées ainsi que des résultats des enquêtes illustre l'insuffisance ou bien des mesures, ou bien de leur application. Ce qui semble avoir conduit certains locuteurs de ces langues à formuler des revendications linguistiques liées également à la situation géopolitique du pays.

  • Titre traduit

    Diversity of languages ​​and language policies in Iran


  • Résumé

    Contemporary Iran has a population of 78 million inhabitants who speak a variety of languages; its official and majority language Persian co-exists with many languages which are more or less used in different situations and count a variable number of speakers. The linguistic diversity of the country is the bedrock of the cultural identity and of the various traditions of the speakers of these many languages; it has made it necessary to define a linguistic policy to define both the role and thepromotion of the official language and the rights of all linguistic minorities. This dissertation is based upon an ethno-sociolinguistic methodology and focuses on the case of Iran, notably on Iranian languages, cultural identity, the status of linguistic minorities. It resorts to the various theories and scholarly interpretations of linguistic politics to analyze and question this context within the frame of linguistic planning and the decision making process of officials who developlinguistic policies in Iran. Thus our study is based upon the three stages of linguistic planning, that is the definition of the corpus, status and acquisition, it aims at highlighting the significance of the work of the Persian Language andLiterature Academy in the planning of linguistic interventions in the country. Il also highlights the sociolinguistic status of minorities in Iran thanks to fieldwork surveys. The analysis of the policies that have been implemented as well asthe results of surveys point out that the measures or their implementations are insufficient. This has therefore led to some linguistic demands connected with the geopolitical situation of the country.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.