Dialectique de l'américanité et de l'ethnicité dans les représentations littéraires des personnages féminins : l'assimilation à l'épreuve de la fiction sino-américaine féminine (1965-2010)

par Juliette Ledru

Thèse de doctorat en Civilisation américaine

Sous la direction de Donna Andréolle.

Le président du jury était Georges-Claude Guilbert.

Le jury était composé de Claudette Fillard.

Les rapporteurs étaient Annick Foucrier, Monica Michlin.


  • Résumé

    Entre la seconde moitié du XIXème siècle et le début du XXIème siècle, les minorités Sino-américaines ont vécu le passage du statut d’étrangers inassimilables à celui de minorités modèles. Au cœur d’enjeux politiques, économiques, culturels et sociaux, les Chinois et les Sino-américains ont souffert de mesures discriminatoires telles que le Chinese Exclusion Act (1882) et de représentations culturelles orientalistes (le péril jaune) qui ont appuyé le discours assimilationniste exclusionniste, fondé dans le refus d’intégrer les minorités raciales dans la définition de l’américanité. Lorsque les mouvements sociaux des années 1960 ont permis de faire entendre la cause des minorités ethniques, sexuelles et sociales, les Sino-américains sont devenus au regard de la société dominante emblématiques d’une intégration sociale réussie et les représentants d’une assimilation supposément inclusive. Ce travail de recherche propose d’explorer l’évolution et les tensions au cœur du processus d’assimilation aux États-Unis et en particulier celui de personnages féminins de seconde génération dans la littérature produite par des auteures sino-américaines entre 1965 et 2010. Nous proposons d’analyser la façon dont l’assimilation et l’américanité sont représentées, contestées et reconfigurées dans un corpus de quarante-et-une œuvres.

  • Titre traduit

    The dialectics of Americanness and ethnicity in the literary representations of female characters : assimilation put to the test of fiction written by Chinese American women (1965-2010)


  • Résumé

    Between the second half of the 19th century and the beginning of the 21st, Chinese American minorities experienced the evolution of their social status from unassimilable aliens to model minorities. At the intersection of political, economic, cultural and social stakes, the Chinese and Chinese Americans were subjected to discriminatory measures such as the Chinese exclusion act (1882) and orientalist cultural representations (the yellow peril) which defended an exclusionary definition of assimilation, based on the refusal to integrate racial minorities in the definition of what it meant to be “American.” When the social movements of the 1960s allowed social, sexual and ethnic minorities to have their voices heard, the American mainstream society turned Chinese Americans into the embodiment of the American success story of integration and of the inclusiveness of American assimilation. This Ph.D. dissertation will explore the evolution and the tensions at the core of the assimilation process in the United States through the prism of the Chinese experience, and more specifically that of second generation female characters in works of fiction by Chinese American female authors (published between 1965 and 2010). We will focus on the way in which assimilation and Americanness are represented, contested and redefined in a syllabus of forty-one works of fiction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (506 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 463-489. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 261
  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.