Rappeurs et institutions publiques au Havre face aux problématiques de l'intégration : pour une approche interculturelle en médiation

par Mohammed Fliti

Thèse de doctorat en Sciences de l'Information et de la communication

Sous la direction de Béatrice Galinon-Mélénec et de Daniel Reguer.

Le président du jury était Mahamet Timera.

Les rapporteurs étaient Bruno Ollivier, Daniel Reguer.


  • Résumé

    Cette thèse étudie la manière dont les rappeurs engagés et les acteurs des institutions publiques se représentent mutuellement. Elle étudie les interactions entre les rappeurs, les acteurs institutionnels et les intermédiaires (médiateurs, éducateurs, animateurs etc.) Elle tente d’analyser et de comprendre les dysfonctionnements communicationnels et de savoir quels rôles peuvent jouer la médiation et la communication interculturelle dans un contexte de conflits. Nous avons choisi d’étudier la relation entre les rappeurs et les institutions publiques selon une démarche systémique, interculturelle et interactionniste, qui nous a conduits à privilégier certains concepts clés : l’interaction, la médiation, la construction d’identité, la communication interculturelle, l’intégration, l’institution, les stratégies identitaires, les représentations sociales, la trace, les industries culturelles et créatives, la démocratie et la démocratisation culturelle. D’un point de vue méthodologique, cette thèse s’appuie sur une démarche qualitative. L’enquête utilise des entretiens semi-directifs et des observations directes (Piretz, 2004) de rappeurs et d’institutionnels dans les quartiers populaires situés dans les zones périphériques du Havre, complétés par l’étude d’un corpus d’émissions radiophoniques et télévisuelles, de textes et de vidéo-clips des rappeurs. La comparaison avec les politiques publiques d'autres villes françaises est en outre utilisée comme stratégie de recherche pour éclairer la situation spécifique du territoire havrais. La thèse se compose de trois parties, chacune contenant deux chapitres.

  • Titre traduit

    Rappers and public institutions in Le Havre and the challenges of integration : towards and intercultural appproach in mediation


  • Résumé

    This thesis examines the mutual representation of rappers and actors of public institutions. It studies the interactions between rappers, institutional actors and the intermediaries amongst whom the mediators. It tries to analyze and understand the communicative dysfunctions and to know what roles mediation and intercultural communication could play in the context of conflicts. We chose to study the relationship between rappers and public institutions in a systemic, intercultural and interactionist approach which lead us to favour certain key concepts: interaction, mediation, identity construction, intercultural communication, integration, institution, identity strategies, social representations, the trace, the cultural and creative industries, democracy and cultural democratization. From a methodological point of view, this thesis is based on a qualitative approach. The survey uses the semi-structured interviews and the direct observations (Piretz, 2004) of rappers and institutional agents in the “immigrant and working class” areas of Le Havre. The survey was supplemented by an analysis of programs of radio and television, texts, and video clips of rappers. The comparison with other public policy in french cities is also used as a research strategy to clarify the specific situation of Le Havre territory. The thesis is formed by three parts, each one contains two chapters.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.