L'analyse de l'impact des politiques forestières. Cas de Madagascar

par Alexandra Malala Razafindrabe

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Jean-Pierre.

Le jury était composé de Dominique Lepelley, Jeannot Ramiaramanana, Jean-Marc Rizzo.

Les rapporteurs étaient Bruno Ramamonjisoa, Stéphane Blancard.


  • Résumé

    Madagascar est dans cette situation où la difficile gestion des ressources forestières, à cause d'un certain nombre de facteurs liés à la pauvreté des populations, mène à des pertes forestières annuelles considérables. La principale interrogation que nous soulevons dans ce contexte est alors relative à l'impact des politiques forestières qui y sont menées, avec pour objectif d'aboutir à une gestion durable des ressources forestières. Cette thèse de doctorat s'intéresse donc aux effets induits par ces politiques et cherche à savoir si elles répondent réellement aux enjeux posés par le contexte dans lequel elles sont appliquées. Il est donc primordial de définir des modèles d'analyse à plusieurs niveaux, du national au local, de la vision macroéconomique, en passant par le point de vue de l'individu. Pour ce faire, nous utilisons une matrice de comptabilité sociale étendue à l'environnement, une variante de la méthode DEA (data envelopment analysis), un modèle logit, un modèle à équations structurelles avec variables latentes, des séries temporelles et un modèle réduit d'équilibre général calculable. Les principales conclusions sont celles selon lesquelles les acteurs locaux ne sont pas encore suffisamment concernés par la gestion des ressources forestières dont pourtant ils dépendent indéniablement et par ailleurs, les résultats obtenus des politiques restent mitigés, qu'il s’agisse de la politique de taxation ou celle de conservation à laquelle on associe des activités comme l'écotourisme.

  • Titre traduit

    No English title available


  • Résumé

    Madagascar meets a difficult situation regarding forest resources management. Actually, several factors linked to poverty lead to important forest losses each year. In this context, the main question to be tackled with is related to the impact of forest policies implemented in the country, in the aim to achieve a sustainable management in the long run. This thesis deals with the effects involved by these policies and tries to determine whether these policies really give responses to the issues of forest management in Madagascar. Consequently, two points of view have to be taken into consideration: the national one and the local one, through the defintion of macroeconomic and individual models. This analysis uses a social and environmental accounting matrix, the data envelopment analysis method, a logit model, a structural equations model, time series and a reduced computable general equilibrium model. The main conclusions emerging from the studies have given the evidence of the low degree of the Malagasy local actors'involvement in the resources management in spite of their dependence upon it. Besides, empirical results have also shown that all policies are not yet efficient enough.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.