Praktyki administracyjne wobec bezrobotnych w Polsce

par Karolina Sztandar-Sztanderska

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François Bafoil et de Wiesława Kozek.

  • Titre traduit

    Le traitement administratif des chômeurs en Pologne


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet le traitement administratif des chômeurs en Pologne, étudié à travers des pratiques des agents de l’administration locale de l’emploi. L’objectif est de mettre en évidence comment ces agents traduisent les buts officiels et les règles formelles en actions et surtout d’identifier les éléments qui structurent leurs pratiques à l’égard du public accueilli. L’analyse porte sur le « people-processing » (Prottas, 1979) : c’est-à-dire les opérations consistant à transformer des personnes, dont les expériences biographiques et les conditions de vie sont très hétérogènes en sujets lisibles, classifiables, mesurables et modifiables. L’examen de ces processus a permis de s’interroger sur la transformation de l’État social en ce qui concerne les droits sociaux des chômeurs, l’inégalité face à l’administration de l’emploi et les techniques de contrôle des chômeurs et des agents publics. Les résultats s’appuient sur plusieurs enquêtes réalisées entre 2007 et 2014 dans 5 établissements locaux de l’administration de l’emploi et sur une analyse documentaire qui les a complété. Les recherches de terrain ont consisté en 111 entretiens approfondis menés surtout avec le personnel de ces agences travaillant en première ligne de l’accueil ainsi qu’avec des personnes inscrites en tant que chômeurs. Outre les séries d’entretiens, le matériau qualitatif se compose de documents administratifs et d’outils de travail dont les agents de base se servent au quotidien ainsi que de courts épisodes d'observation. Quant à l’analyse de documents nationaux, elle a compris le cadre légal depuis la création du statut administratif du chômeur en 1989 et les statistiques publiques.

  • Titre traduit

    Governing the unemployed in Poland


  • Résumé

    This PhD thesis discusses what is actually done in the name of unemployment policy in Poland. It demonstrates how street-level bureaucrats in Public Employment Services (PES) translate official objectives and formal rules into practices and it identifies elements that structure their actions towards people, who register as unemployed. The study concern ‘people-processing’ – to use a notion of Jeffrey Prottas (1979): i.e. operations which consist in transforming people with heterogeneous biographies and life situations into subjects who are legible, subjected to standardised categorisation and measurable. The analysis gives critical insight into changes of welfare state with respect to social rights of unemployed and their accessibility, mechanisms of reproduction of inequalities through PES and technologies of control of both street-level bureaucrats and the unemployed. The results are based on several researches conducted between 2007 and 2014 in 5 local PES, which were complemented by a vast documentary analysis. Fieldwork consisted of 111 in-depth interviews conducted mainly with street-level bureaucrats and people, who were currently or previously registered as unemployed. The study also covered administrative documents, daily working tools (such as individual action plans, data basis, activation textbook, etc.), spatial organisation of the offices and it was supplemented by short observations. The additional documentary analysis included legal acts since 1989, public statistics and other official documents concerning labour market policy.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (289 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.