Agrégation spatiotemporelle pour la visualisation de traces d'exécution

par Damien Dosimont

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Guillaume Huard.

Le président du jury était Brigitte Plateau.

Le jury était composé de Raymond Namyst, Miguel Santana, Jesús Labarta, Noël de Palma.

Les rapporteurs étaient Martin Quinson, João Luiz Dihl Comba.


  • Résumé

    Les techniques de visualisation de traces sont fréquemment employées par les développeurs pour comprendre, déboguer, et optimiser leurs applications.La plupart des outils d'analyse font appel à des représentations spatiotemporelles, qui impliquent un axe du temps et une représentation des ressources, et lient la dynamique de l'application avec sa structure ou sa topologie.Toutefois, ces dernières ne répondent pas au problème de passage à l'échelle de manière satisfaisante. Face à un volume de trace de l'ordre du Gigaoctet et une quantité d'évènements supérieure au million, elles s'avèrent incapables de représenter une vue d'ensemble de la trace, à cause des limitations imposées par la taille de l'écran, des performances nécessaires pour une bonne interaction, mais aussi des limites cognitives et perceptives de l'analyste qui ne peut pas faire face à une représentation trop complexe. Cette vue d'ensemble est nécessaire puisqu'elle constitue un point d'entrée à l'analyse~; elle constitue la première étape du mantra de Shneiderman - Overview first, zoom and filter, then details-on-demand -, un principe aidant à concevoir une méthode d'analyse visuelle.Face à ce constat, nous élaborons dans cette thèse deux méthodes d'analyse, l'une temporelle, l'autre spatiotemporelle, fondées sur la visualisation. Elles intègrent chacune des étapes du mantra de Shneiderman - dont la vue d'ensemble -, tout en assurant le passage à l'échelle.Ces méthodes sont fondées sur une méthode d'agrégation qui s'attache à réduire la complexité de la représentation tout en préservant le maximum d'information. Pour ce faire, nous associons à ces deux concepts des mesures issues de la théorie de l'information. Les parties du système sont agrégées de manière à satisfaire un compromis entre ces deux mesures, dont le poids de chacune est ajusté par l'analyste afin de choisir un niveau de détail. L'effet de la résolution de ce compromis est la discrimination de l'hétérogénéité du comportement des entités composant le système à analyser. Cela nous permet de détecter des anomalies dans des traces d'applications multimédia embarquées, ou d'applications de calcul parallèle s'exécutant sur une grille.Nous avons implémenté ces techniques au sein d'un logiciel, Ocelotl, dont les choix de conception assurent le passage à l'échelle pour des traces de plusieurs milliards d'évènements. Nous proposons également une interaction efficace, notamment en synchronisant notre méthode de visualisation avec des représentations plus détaillées, afin de permettre une analyse descendante jusqu'à la source des anomalies.

  • Titre traduit

    Spatiotemporal Aggregation for Execution Trace Visualization


  • Résumé

    Trace visualization techniques are commonly used by developers to understand, debug, and optimize their applications.Most of the analysis tools contain spatiotemporal representations, which is composed of a time line and the resources involved in the application execution. These techniques enable to link the dynamic of the application to its structure or its topology.However, they suffer from scalability issues and are incapable of providing overviews for the analysis of huge traces that have at least several Gigabytes and contain over a million of events. This is caused by screen size constraints, performance that is required for a efficient interaction, and analyst perceptive and cognitive limitations. Indeed, overviews are necessary to provide an entry point to the analysis, as recommended by Shneiderman's emph{mantra} - Overview first, zoom and filter, then details-on-demand -, a guideline that helps to design a visual analysis method.To face this situation, we elaborate in this thesis several scalable analysis methods based on visualization. They represent the application behavior both over the temporal and spatiotemporal dimensions, and integrate all the steps of Shneiderman's mantra, in particular by providing the analyst with a synthetic view of the trace.These methods are based on an aggregation method that reduces the representation complexity while keeping the maximum amount of information. Both measures are expressed using information theory measures. We determine which parts of the system to aggregate by satisfying a trade-off between these measures; their respective weights are adjusted by the user in order to choose a level of details. Solving this trade off enables to show the behavioral heterogeneity of the entities that compose the analyzed system. This helps to find anomalies in embedded multimedia applications and in parallel applications running on a computing grid.We have implemented these techniques into Ocelotl, an analysis tool developed during this thesis. We designed it to be capable to analyze traces containing up to several billions of events. Ocelotl also proposes effective interactions to fit with a top-down analysis strategy, like synchronizing our aggregated view with more detailed representations, in order to find the sources of the anomalies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.