Les entrepreneurs par nécessité : d’une dichotomie simplificatrice à un continuum complexe : définitions et typologie des entrepreneurs par nécessité : étude de la dimension effectuale des processus de création par nécessité

par Christel Tessier Dargent

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Fayolle.

Soutenue le 13-07-2015

à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences de gestion (Grenoble) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches appliquées à la gestion (Grenoble) (laboratoire) et de Centre d'études et de recherches appliquées à la gestion / CERAG (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Pierre Boissin.

Le jury était composé de Alain Fayolle, Wadid Lamine, Fabienne Bornard.

Les rapporteurs étaient Didier Chabaud, Olivier Torrès.


  • Résumé

    Les entrepreneurs par nécessité créent une entreprise car ils ne perçoivent pas d'alternative valable d'emploi. Ils font l'objet de nombreux travaux de recherche depuis le début des années 2000, qui orientent des politiques publiques spécifiques à l'égard de cette catégorie d'entrepreneurs, en particulier en période de crise économique. Ils sont opposés, dans une dichotomie communément acceptée par la communauté de recherche, aux entrepreneurs par opportunité, poursuivant eux de lucratives opportunités d'affaires. La première partie de ce travail doctoral retrace l'émergence du concept d'entrepreneuriat de nécessité, puis une seconde partie synthétise, après une étude exhaustive de la bibliographie, les apports de la littérature dans ce champ. Une attention particulière est portée à la multiplicité des définitions. Nous démontrons dans une troisième partie que le terme d'entrepreneuriat de nécessité, largement répandu, n'est pas un concept d'identification solide, car ses significations se diluent dans l'espace et se morcellent selon les contextes individuels et socio-économiques. Le quatrième volet de cet exposé propose une typologie, issue de la littérature, en huit catégories d'entrepreneurs par nécessité, pour illustrer la variété des profils. Une étude quantitative exploratoire sur un échantillon de mille entrepreneurs permet d'apporter une première validation à cette typologie et de mesurer le poids des différentes catégories. Ce travail permet également de construire une grille d'analyse du degré de criticité de la nécessité entrepreneuriale, en développant une liste de l'ensemble des facteurs contraignants, internes ou exogènes, modifiables ou non, poussant l'individu à devenir créateur d'entreprise. Dans un objectif d'accompagnement des entrepreneurs par nécessité, afin d'en accroître la résilience, voire la réussite, la dernière partie de la recherche étudie, par la méthode biographique, les processus entrepreneuriaux, dans le cadre de la théorie de l'effectuation. Ce volet met en lumière les obstacles propres à la création d'entreprise par nécessité, en particulier la difficulté à mobiliser des ressources et un réseau de parties prenantes. Il souligne aussi le recours spontané et par défaut des entrepreneurs par nécessité aux principes de l'effectuation. Il s'interroge enfin sur les limites de la théorie de l'effectuation : ces principes sont démontrés par des entrepreneurs experts, mais leur application par des entrepreneurs par nécessité n'implique pas le succès de l'entreprise. Nos travaux concluent cependant à l'intérêt d'enseigner ces principes, pour renforcer la confiance en soi des entrepreneurs par nécessité.

  • Titre traduit

    Necessity entrepreneurs : from an oversimplifying dichotomy to a complex continuum


  • Résumé

    Necessity entrepreneurs create ventures since they perceive they can find no other suitable work. The number of research articles on the subject has skyrocketed in the 2000s. Some of these papers influence the public policies worldwide, aiming at reducing unemployment by stimulating entrepreneurship, especially at a time of economic crisis. Necessity entrepreneurs are opposed to opportunity entrepreneurs, who pursue profitable market opportunities, in a commonly accepted dichotomy. First part of our doctoral dissertation presents how the « necessity entrepreneurship » concept developed. A second chapter summarizes the current global state of knowledge on necessity entrepreneurship, based on a thorough literature review. Particular focus is placed on the wide range of definitions. In a third part, we demonstrate that the « necessity entrepreneurship » category is not a reliable one. Although widely found in research papers, it is not a solid concept to identify entrepreneurs : its meanings vary according to regions, individuals, social and economic contexts. Fourth chapter of this work proposes a typology of necessity entrepreneurs to illustrate in eight categories the various profiles encountered in the literature. A quantitative exploratory study based on a sample of 1000 French entrepreneurs offers a first validation tool for the typology and gives percentages of entrepreneurs per profile. An operational list of all necessity factors, internal or external, unchangeable or modifiable, has then been developed to measure a degree of criticality and assign a score to necessity entrepreneurs. In order to improve the mentoring of necessity entrepreneurs, to develop their resilience and venture's success, last part of this paper is devoted to an in-depth analysis of necessity entrepreneurial processes. Therefore we used the biographical method in the framework of the effectuation theory. Specific issues and barriers related to necessity entrepreneurial venture set up have been identified, especially concerning resources gathering, funding and stakeholders' involvement. It appears necessity entrepreneurs resort to effectuation spontaneously and by default. However, although effectual principals have been developed based on expert entrepreneurs, it seems that applied by necessity entrepreneurs, they are no guaranty of success at all. As a conclusion, we demonstrate that teaching effectuation should however structure necessity entrepreneurial processes in a straightforward manner, in order to increase self-confidence and self-esteem of necessity entrepreneurs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.