Le piémont géographique : essai pour une approche au prisme des interspatialités : étude croisée entre terrains alpin (Alpes franco-suisses) et carpatique (Roumanie)

par Anthony Merle

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Christophe Gauchon et de Lionel Laslaz.

Le président du jury était Isabelle Lefort.

Le jury était composé de Karine Emsellem.

Les rapporteurs étaient Frédéric Giraut, Lydia Coudroy de Lille.


  • Résumé

    Si la montagne est un objet qui n'a cessé d'accompagner la discipline géographique et ses évolutions, la question des seuils de la montagne est toujours restée relativement marginale. Pourtant, un intérêt croissant pour ces espaces est à noter. De nombreux concepts animant la discipline (interface, interspatialités, espaces intermédiaires…) poussent à reconsidérer ces espaces flous, au seuil de « l'espèce d'espace » ou catégorie spatiale qu'est la montagne. C'est dans ce cadre qu'est menée cette étude croisée entre terrain des Alpes du Nord franco-suisses et terrain des Carpates roumaines. Ce seuil de la montagne, appelé ici piémont, ne saurait émerger selon des critères exclusivement physiques ou topographiques qui n'ont plus lieu d'être au sein d'une discipline toujours plus ancrée dans les sciences humaines. Le piémont peut alors être défini comme l'espace sur lequel se déploie un ensemble de fonctions dites « piémontines ». Ce sont ces fonctions qu'il s'agit ici de saisir, de définir, afin d'en identifier les acteurs et d'en expliquer les dynamiques spatiales et temporelles. Ce sont aussi les logiques territoriales et métropolitaines qui sont à interroger, puisque ces fonctions « piémontines » peuvent constituer autant d'occasions de développement, de rapprochements mais aussi de concurrences entre territoires et/ou entre métropoles. Par conséquent, ce sont également la genèse et le fonctionnement des territorialités et, plus spécifiquement, des processus d'urbanisation et de métropolisation qui sont obligatoirement envisagés lorsque l'on s'intéresse à ces fonctions « piémontines ». Enfin, l'étude croisée permet, au moins dans une certaine mesure, d'envisager la comparaison, malgré tous les écueils et limites que celle-ci présente. Les paradoxes émergeant de cette volonté de comparaison constituent alors autant d'éléments susceptibles de mieux saisir ce que peuvent être les seuils de la montagne, mais aussi de proposer une approche renouvelée de ces terrains d'étude.

  • Titre traduit

    The geographical piedmont : essay for an approach to "interspatialités" prism : study cross between Alps ( France- Swiss ) and Carpathians (Romania)


  • Résumé

    If the mountain is an object that has continued to support the geographical discipline and its developments, the issue of thresholds the mountain has remained relatively marginal. Yet a growing interest in these areas is noteworthy. Many concepts animating discipline (interface, interspatialités, intermediate spaces ...) push to reconsider these blurred areas, the threshold of "the kind of space" or spatial category what the mountain. It is in this context what this crossover study conducted between land North of the Alps in France and Switzerland and field of Romanian Carpathians. This threshold of the mountain foothills called here, can not emerge as exclusively physical or topographical criteria that have longer relevant in an increasingly rooted in the humanities discipline. The foothills can then be defined as the space on which deploys a set of functions called "foothill's functions". It is these features that this is to capture, define, in order to identify the players and explain the spatial and temporal dynamics. These are also the territorial logic and metropolitan which are to be questioned, as these "foothill's functions" can be as many development opportunities, but also of reconciliation competition between territories and / or between cities. Therefore, it is also the genesis and operation of territoriality and, specifically, the process of urbanization who must be considered when we look at these "foothill's functions". Finally, crossover study allows, at least to some extent, to consider the comparison, despite all the pitfalls and limitations that it presents. Emerging paradoxes of this comparison will then constitute elements that may better understand what can be the thresholds of the mountain, but also to propose a new approach to study these courses.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (344 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.281-317

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Le Bourget-du-Lac, Savoie). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.