Le récit de la Passion du Christ dans les peintures murales : formes et fonctions du cycle narratif à Byzance et en Serbie du XIIIe au XVe siècle

par Judith Soria

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Catherine Jolivet-Lévy.

Soutenue le 04-12-2015

à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur-Seine, Val de Marne) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet les images narratives de la Passion du Christ dans les peintures murales tardobyzantines, leur place et leur fonctionnement dans l’espace rituel dont elles constituent le décor. Développé en dessous des images du Dodekaorton, il a une forme et une place très particulières : faisant le tour de la nef et intégrant généralement le sanctuaire dans son parcours, il participe de la construction de l’espace cultuel. Cette approche des images a montré que la forme narrative donnée à ces cycles composant les décors pariétaux, loin d’être fortuite, est porteuse de sens et de discours. Décorant d’abord des fondations byzantines prestigieuses à la fin du XIIIe siècle, le motif ne tarde pas à apparaître dans les églises serbes peintes dans l’entourage du Kralj Milutin, avant de devenir courant dans des monuments plus modestes. Le cycle est envisagé dans sa globalité et non image par image, à l’aide des outils traditionnels de l’iconographie mais aussi de la narratologie, ce qui a permis de mettre en évidence sa structure narrative. Dans une troisième partie, le fonctionnement liturgique du cycle est détaillé, révélant un discours eucharistique et mystagogique qui n’est pas tant superposé au récit en images, qu’il n’est au contraire produit par lui.

  • Titre traduit

    Narrative images of the Passion of Christ in Late Byzantine mural paintings : form and function


  • Résumé

    This doctoral thesis addresses the narrative images of the Passion of Christ in Late Byzantine mural paintings, their place and their ritual function. This cycle, which takes place under the Dodekaorton, has a clear sequence. Going around the nave and generally passing through the sanctuary space, it participated in the construction of the worship space. A study of the images used shows that such the narrative form given to these cycles, far from being accidental, is a carrier of meaning and discourse. Firstly decorating prestigious Byzantine foundations in the late thirteenth century, this kind cycle soon appeared in Serbian churches painted in the Kralj Milutin’s milieu and then became common in more modest monuments. In this study, the cycle is considered as a whole, using the traditional tools of iconography but also narratology, which helped to highlight its narrative structure. At last, the liturgical function of the cycle is explored, revealing a Eucharistic and mystagogic discours produced by the narrative.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.