L'étude du mystère (xuanxue) : un mouvement philosophique taoïste pendant la période Wei-Jin (3e-5e siècles de notre ère)

par Hsia-Lan Chien

Thèse de doctorat en Études de l’Extrême-Orient

Sous la direction de Vincent Goossaert.

Soutenue le 08-10-2015

à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Frédéric Wang.

Le jury était composé de Vincent Goossaert, Frédéric Wang, Sébastien Billioud, Léon Vandermeersch.

Les rapporteurs étaient Frédéric Wang, Sébastien Billioud.


  • Résumé

    Le mouvement taoïste de l’époque Wei-Jin représente un tournant dans l’histoire de la philosophie chinoise. L’osmose entre le confucianisme et le taoïsme y revêt une signification historique. Les penseurs chinois ont toujours déduit la Voie du Ciel pour clarifier les conduites humaines. Cette forme philosophique a tiré leçon du modèle de la pensée taoïste. C’est aussi l’origine de l’appellation du néo-taoïsme de l’étude du Mystère de l’époque Wei-Jin. L’étude du Mystère de l’époque Wei-Jin a assumé les fondements philosophiques du taoïsme en créant la théorie de l’étude du Mystère en vue d’étudier la possibilité de l’osmose entre le confucianisme et le taoïsme pour dépasser l’opposition historique entre ces deux courants principaux de la philosophie chinoise. L’étude du Mystère a poursuivi le discours sur la cosmologie et l’ontologie jusqu’à la philosophie de la vie de Laozi, seulement le néo-taoïsme à la période Wei-Jin n’a pas puisé le concept de la totalité et le fondement sur l’univers et la vie du taoïsme. En effet, Laozi a pris conscience sur les principes de la vie, il a pour ainsi dire développé tout le système de philosophie du taoïsme, tandis que, en prenant l’étude du mystère comme forme d’expression, le néo-taoïsme serait une dérive du Taoïsme.

  • Titre traduit

    Xuanxue : the philosophical movement of Taoism during the Wei-Jin period (3th-5th century CE)


  • Résumé

    Xuanxue has been the product of the Taoist Movement for the period of Wei-Jin. On the decline of the Han dynasty, a kind of taoistic Confucianism was formed, that is to say, some scholars exhibited a certain independent quality in refusing the Confucian doctrine of the periodic appearance of sage, they did no more than repeat Taoism, except for combining it with Confucian ethics. Then the Taoist Movement appeared and gathered great strength in the Wei-Jin period (220-420). Neo-Taoism is the production of times which came along with the emergence of the Taoist Movement, an intellectual movement following the current of history throughout the development of Chinese philosophy: pre-Ch’in, then Confucianism, Neo-Taoism, Buddhist Idealism, Neo- Confucianism (Rationalism), as well as today’s philosophical trends. Primitive Taoism was revitalized after the profound political and intellectual crisis in the Han dynasty, that is to say, the breakdown of Confucian ritualism once borrowed by scholars as an official orthodox religious, philosophical and ethical practice used to explain it to the people and to silence opposition. During the period of Wei Jin, the study of the thought of Lao-Zhouang tended towards Naturalism and became embedded in the Chinese cultural mainstream, thus providing a background for intellectual renewal, a stepping stone for Neo-Taoism.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.