L’exégèse médiévale et le mépris du savoir mondain

par Hedwige Boffy

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Olivier Boulnois.


  • Résumé

    À partir du constat de l'importance de l'argumentation scripturaire dans le discours du mépris du savoir mondain au Moyen âge et de la récurrence des versets employés, compte tenu de la dynamique intertextuelle ouvrant la citation sur sa tradition interprétative, notre thèse a pour but d'éclairer la signification de ce discours à travers le prisme exégétique. L'étude des commentaires bibliques médiévaux d'un corpus significatif, mettant en lumière pour chaque verset les perspectives de lecture retenues et les développements sémantiques opérés, permet alors une exploitation thématique transversale, caractérisant l’objet et la justification du mépris en question, dont la compréhension des différentes manifestations s'appuie ainsi sur l’apport du savoir sacré. Le recours à l’exégèse, inscrivant dans une continuité l’effort d’élucidation de l’expression biblique de la limitation de l'entendement humain, de la vanité de la science, de la réprobation des sages et de l’éviction de la sagesse de la parole dans la folie de la croix, permet d’appréhender de manière privilégiée, au cœur d’une confiance paradoxale dans le langage, les ressorts de la critique médiévale du dévoiement du savoir dans sa réception de l’héritage patristique et dans son orientation vers la connaissance salvifique.

  • Titre traduit

    Medieval Exegesis and the Contempt of Secular Learning


  • Résumé

    Aknowledging as a key feature the recurrence of biblical verses within the argumentation conveyed by the medieval contempt of secular learning, given that the use of Scripture in the Middle Ages implies intertextual developments through exegesis, we offer to the understanding of this contempt the light of the medieval biblical commentaries upon a selection of preponderant verses. From the examination of the hermeneutical choices and semantic associations regarding each verse, we are then allowed to extend its contribution to an overview of this medieval approach towards knowledge and of its explanatory topics. The issues of secular versus sacred erudition are therefore received in a meaningful confrontation. By taking medieval exegesis as a reading key, from its insertion within a collective and progressive work of interpretation of Scripture, we offer to read the critic of the errance of knowledge in the Middle Ages in its reception of the patristic problematics and through the anagogical paradigm ; the biblical themes of the deficiency of human understanding, of the paucity and vanity of knowledge, and of the condemnation of the wise and of the wisdom of words in the foolishness of the Cross are then read through the paradoxical expression of the reliability of language.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.