Cosmétiques, beauté et genre en Chine. Une analyse de la presse et des publicités (Fin des Qing - 1930)

par Tzu-Hsuan Sung

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Christian Henriot.

Le président du jury était Gilles Guiheux.

Le jury était composé de Christian Henriot, Gilles Guiheux, Anne Kerlan-Stephens, Chantal Zheng.

Les rapporteurs étaient Anne Kerlan-Stephens, Chantal Zheng.


  • Résumé

    Cette recherche porte sur une analyse historique au sujet des cosmétiques et de la beauté en Chine depuis la fin de la dynastie Qing jusqu’au début des années 1930. Cette étude va traiter les différentes conceptions en rapport avec les cosmétiques et la beauté de l’apparence des femmes, ainsi que leur évolution. Par rapport aux approches pour expliquer ces différentes manières, cette étude se base sur la presse et les publicités, alors que ces deux types de sources se chargent de la transformation de la culture chinoise à l’époque de la « modernisation ». La première partie de mon travail décrit l’émergence des « cosmétiques » occidentaux, et le développement de l’industrie des cosmétiques en Chine. A travers cette partie, la perception chinoise sera dévoilée. La deuxième partie analyse le déroulement du concept de la beauté de l’apparence, et sa relation avec l’utilisation de cosmétiques. Dans ces deux parties, une culture de la féminité de consommation voit le jour. Par conséquent, nous verrons également quelles classes de femmes consomment des cosmétiques, ou sont représentées pour promouvoir leur utilisation.

  • Titre traduit

    Cosmetics, beauty, and gender in China. An analysis of the press and the advertisements (From the end of the Qing dynasty to 1930)


  • Résumé

    This study explores the related issues of cosmetics, the female body, and consumption in Chinese urban culture from the end of nineteenth century to 1930. I propose to examine the subjects as follows: the definition and the use of cosmetics, the difference between cosmetics and makeup products, shaping the culture of female consumption, and the discursive construction of the "beautiful body". The first chapter studies the transformation of the word “cosmetic”, from the traditional definition to its modern-day meaning. The participation of the media, notably the newspapers, will be introduced with the emergence of the Western-style pharmacy. The next two chapters address how cosmetics became an industry. This part will offer an explanation of how the consumer was created by the Chinese cosmetic companies. Finally, the last three chapters examine: 1) the concept of a woman’s (or women’s) beauty; 2) the concept of the beauty of women. How does this issue belong to women? And what kind of women are part of this reflection? By probing these questions, the difference between cosmetics and makeup products will be examined, and will reveal the extent of “women’s” participation. Today, the culture of using cosmetics is a manifestation of women’s common sense. Further, this study illustrates that the culture of “beauty” not only embraces a personal dimension, but also a national and international dimension.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.