Synthèse et caractérisation d’aérogels composites à base de polysaccharides et de silice pour la superisolation thermique.

par Arnaud Demilecamps

Thèse de doctorat en Sciences et génie des matériaux

Sous la direction de Tatiana Budtova et de Arnaud Rigacci.

Le président du jury était Herbert Sixta.

Le jury était composé de Tatiana Budtova, Arnaud Rigacci, Matthias Koebel.

Les rapporteurs étaient Irina Smirnova, Sylvie Etienne-Calas.


  • Résumé

    L'amélioration des propriétés des matériaux pour l'isolation thermique est un défi clé pour la réduction de la consommation énergétique et de l'émission de gaz à effets de serre. Cette thèse a pour objectif l'élaboration de matériaux composites nanostructurés, combinant les bonnes propriétés mécaniques des bio-aérogels avec les excellentes propriétés d'isolation thermique des aérogels de silice. Deux polysaccharides ont été étudiés comme source de bio-aérogels : la cellulose et la pectine. Deux stratégies pour l'élaboration des composites ont été considérées : un procédé « one-pot »; et l'imprégnation d'une matrice polysaccharide poreuse. Les aérogels composites ont été obtenus par séchage au CO2 supercritique. Alors que la méthode « one-pot » génère des particules de silice micrométriques au sein d'un réseau poreux, le procédé d'imprégnation a permis d'obtenir un réseau nanostructuré interpénétré. La surface spécifique atteint 700-800 cm².g-1, les propriétés mécaniques sont améliorées par rapport aux aérogels de silice et la conductivité thermique est réduite comparée à l'Aerocellulose pure. Utiliser une cellulose hydrophobisée chimiquement, la tritylcellulose, comme matrice d'imprégnation, a permis d'obtenir des composites hydrophobes ayant un angle de contact avec l'eau de 133° et des conductivités thermiques de 0.021-0.022 W.m-1.K-1. Les aérogels à base de pectine réticulée et leurs composites avec la silice présentent des densités extrêmement basses (0.05 g.cm3) et des conductivités thermiques de 0.013-0.022 W.m-1.K-1.

  • Titre traduit

    Synthesis and characterization of polysaccharide-silica composite aerogels for thermal superinsulation.


  • Résumé

    Improving the thermal insulation of materials is a key challenge to lower global energy consumption and greenhouse effect gas emissions in the coming decades. This thesis focuses on the preparation and characterization of nanostructured composite materials combining the good mechanical properties of bio-aerogels with the excellent thermal insulation properties of silica aerogels. Two polysaccharides were used to make bio-aerogels: cellulose and pectin. Two strategies aiming to elaborate composite materials were investigated: “one-pot” process and impregnation of a porous “wet” polysaccharide matrix by polyethoxydisiloxane. Drying with supercritical CO2 yields the composite aerogels. While the one-pot method gave micron-sized silica particles embedded in a porous cellulose network, impregnation process allowed obtaining a nanostructured interpenetrated network of cellulose and silica. The specific surface area was 700-800 cm².g-1, the mechanical properties improved as compared to neat silica aerogels and thermal conductivity lower than that of cellulose aerogels. Using a chemically hydrophobized cellulose, tritylcellulose, as the impregnation matrix, hydrophobic composites were obtained showing a contact angle with water of 133° and thermal conductivities of 0.021 W.m-1.K-1. Aerogels from cross-linked pectin and their composites with silica show extremely low densities (around 0.05 g/cm3 for the neat pectin aerogels) and thermal conductivities in the 0.013-0.022 W.m-1.K-1 range.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.