Tourismes de montagne et sociétés locales dans l'Atlas marocain : étude ethnographique de la pratique touristique

par Annabelle Charbonnier

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Claude Lefébure et de François Pouillon.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette étude traite des interactions qui s’instaurent dans l’Atlas marocain entre les agents locaux du tourisme de montagne et sociétés locales. Elle s’appuie sur de nombreuses enquêtes de terrain conduisant à l’exploitation de divers matériaux, tels que les récits de vie, les documents d’archive, les productions du marketing touristique. Cette thèse s’inscrit dans un courant de recherche ethnographique qui aspire à discuter fait de relations plutôt que de privilégier une problématique de l’impact, de l’identité ou encore la dichotomie tradition/modernité. L’ethnographie de la pratique touristique tend ainsi à révéler les vécus autant que les conditions matérielles et institutionnelles où s’inscrivent professionnels et touristes. Le tourisme de montagne au Maroc connaît aujourd’hui un tournant de son histoire : largement organisé et exploité jusqu’ici par des organismes privés étrangers, la gérance semble en revenir petit à petit sur des acteurs locaux et sur l’Etat marocain. Cette étude analyse les tensions qui résultent de cette mutation et les enjeux qui se dessinent dans ce nouveau paysage institutionnel et professionnel. Elle aborde le rapport antinomique entre l’industrie du tourisme et les émotions vécues au cours d’un séjour touristique, qu’il s’agisse des affects des touristes et des professionnels de terrain ; les stratégies de communication commerciales, promotionnelles et professionnelles qui appellent à déconstruire les idéologies commerciales et identitaires ; la formation des guides de montagne, élément substantiel de cristallisation de ces tensions.

  • Titre traduit

    Mountain tourism and local society in the Moroccan atlas region : ethnographic study of tourism practice


  • Résumé

    This study focuses on interactions that occur in the Moroccan Atlas region between local mountain tourism agencies and societies. This work relies on numerous field investigations that led to diverse outcomes like bibliographical accounts, archives and various marketing products linked to tourism. This yhesis falls within an ethnographic approach that discusses facts rather than focusing on the impact, the identity or the dichotomy tradition/modernity. Then, the ethnography of tourism tend to reveal life experiences as much as material and institutional terms where professionals and tourists fall in with. Mountain tourism in Morocco nowadays takes an historical turn; largely organized and exploited by foreign private companies until now, it is now more and more managed by small local Moroccan companies within its own soil. This study investigates the tensions that result from this mutation and the challenges that emerge within this new institutional and professionalframework. It also tackles the antinomic relationships between tourism industry and emotions felt during touristic holidays relating to: emotional impacts on tourists and field professionals; strategies of marketing, promotional and professional communications which tend to break commerical and identity ideologies; formation of mountain guides, substantial element of crystallization of these tensions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (566 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.484-498

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.