Meanings of social networks and the local productions of deportability : the example of asylum seekers and irregular migrants in the informal labor market in Gothenburg, Sweden

par Klara Öberg

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Jonathan Friedman.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS .

  • Titre traduit

    Du sens des réseaux sociaux et la production locale de déportabilité : l'exemple des demandeurs d'asile et des immigrants en situation irrégulière dans le marché du travail informel Göteborg, Suède


  • Résumé

    Cette thèse étudie la situation des migrants de sexe masculin à Göteborg en Suède. Ces derniers sont soit demandeurs d'asile soit ont été demandeurs d'asile tout en étant migrants en situation irrégulière. Je cherche à savoir comment leur situation a évolué, ce qu'ils sont devenus. Qu'en est-il de la participation de ces hommes dans les réseaux sociaux interethniques au sein du marché du travail informel et de leurs relations sociales et leurs transactions avec les employeurs. Sont étudiées, en particulier les transactions au sein des réseaux sociaux et les significations de celle-ci, ainsi que les relations sociales entre les travailleurs et les employeurs. Le sentiment de sécurité et de contrôle sont créés par d'autres moyens tels que l’établissement de relations de réciprocité et des transactions débouchant sur des accords; des relations de type clientélisme. Quelles sont les réalisations effectuées par ces réseaux sociaux ? Comment les hiérarchies de l'économie informelle et ses relations sociales sont-elles façonnées par la déportabilité ? Comment la déportabilité est-elle produite localement ? L'argument central de cette thèse est lié aux relations sociales et aux négociations qui ont lieu au sein des réseaux sociaux interethniques de l'économie informelle et du marché du travail. La thèse soutient l'importance de la perspective locale quand on regarde les significations du statut juridique et de la déportabilité. Ces significations sont à trouver dans les structures socio-économiques locales et nationales qui vont au-delà de simples questions de migration. Et pas uniquement au sein de la problématique migratoire.


  • Résumé

    This dissertation describes the context in which men who are asylum seekers and irregular migrants work in the informal economy in Göteborg, Sweden. Particularly, the meanings and transactions within social networks and the social relations between workers and employers. What are the transactions of these social networks? How are the hierarchies of the informal economy and its social relations shaped by deportability? How is deportability locally produced? The dissertation further argues the importance of a local perspective when looking at the meanings of legal status and of deportability. These meanings are to be found in local and national socio-economic structures that go beyond mere questions of migration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (288 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 280-288

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.