Une monarchie dans un Etat postcolonial : anthropologie de la royauté à Oussouye (Casamance/Sénégal)

par Jean-Baptiste Valter Manga

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Emmanuelle Kadya Tall.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse analyse la trajectoire de ce petit royaume dans la construction du Sénégal comme Etat-Nation, alors même que la quasi-totalité de ces structures, très actives dans durant la période précoloniale notamment dans le commerce atlantique, ont disparu lors de la mise en place d’une administration coloniale et postcoloniale. L’auteur montre d’abord comment cette institution politico-religieuse, dans ses fondements sa structuration et le mode de gestion des pouvoirs, s’inscrit dans le sillage de ce que la littérature anthropologique appelle « royauté sacrée ». Ensuite, en analysant l’évolution de ce royaume dans la construction d’un l’Etat sénégalais – la place qui lui a été faite ou non, le rôle des conversions aux religions du Livre dans la négociation des positions sociales et de pouvoir – l’auteur met en exergue les processus qui expliquent comment et pourquoi, après une phase de marginalisation dans les jeux politiques, le roi occupe aujourd’hui une place importante comme médiateur social. L’investissement fait de la figure royale par les protagonistes du conflit casamançais par exemple, que ce soit pour contester à l’Etat sa légitimité (MFDC) ou au contraire pour renforcer les assises du pouvoir central (Hommes politiques sénégalais) laisse voir le rôle que peuvent jouer ces structures précoloniales dans le jeu politique aujourd’hui en Afrique et à cette étape de la construction des Etats nés de la colonisation.

  • Titre traduit

    A monarchy in a postcolonial state : anthropology of kingship in Ossouye


  • Résumé

    This thesis analyzes the trajectory of a small kingdom, that of Oussouye, in the lower Casamance (South west Senegal), in the construction of a nation-state, even though almost all of kingdoms were very active during the pre-colonial period, particularly during the Atlantic trade, and then disappeared during the establishment of a colonial and post-colonial administration. The author first shows how this politico-religious institution, its foundations, its structure, and mode of managing power are situated in what the anthropological literature calls "sacred kingship". Then by analyzing the evolution of thiçs kingdom in the construction of the Senegalese State - the place that was either made for it or not, the role of conversions to the religion of the Book in the negoatiation of social positions and power - the author highlights the processes that explain how and why, after a phase of marginalization in the political game, the king now has an important role as a social mediator. Moreover, an armed conflict has been ongoing since 1982 between the Senegalese government to the Movement of Democratic Forces of Casamance (MFDC), which calls for the independance of the southern region of the country. For example, the exploitation of the royal figure by tha actors in this conflict, whether callenging the state's legitimacy (MFDC), or strengthening the foundations of the central government (Senegalese politicians) reveals the role that these pre-colonial structures can play in the political game in Africa today and at this tage of the construction of the states born of colonization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (404 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-393

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.