Tisser le fil de la mémoire : contribution à l'histoire des répertoires musicaux des cérémonies de "bwétè" chez les Mitsogo du Gabon

par Emeline Lechaux

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Jean-Emile Mbot et de Frank Alvarez-Péreyre.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université Omar Bongo (Libreville) .


  • Résumé

    Notre thèse a pour objet les cérémonies organisées dans le cadre de l’initiation au bwétè dísùmbà, chez les Mitsogo du Gabon. Elle poursuit deux objectifs : d’une part, la mise au jour des constantes et des variantes du protocole rituel, des instruments de musique ainsi que du répertoire mópɔ̀sɛ̀ interprété autour de l’arbuste sacré, à partir de matériaux recueillis sur une période d’un demi-siècle (1966-2013) ; d’autre part, la mise à disposition d’un outil permanent pour l’ethnomusicologie, à travers l’explicitation de la méthode que nous avons mise au point pour la comparaison diachronique des matériaux du corpus de thèse. Travaillant sur le terrain gabonais et sur des terrains archivés, devenus des terrains d’archives dans le cadre d’une nouvelle recherche, nous avons rassemblé des documents hétérogènes collectés par trois ethnomusicologues : Pierre Sallée, Sylvie Le Bomin et nous-même. Les méthodes de la paramétrisation, de la catégorisation et de la critique des sources ainsi que les outils multimédia se sont révélé pertinents pour étudier ce type de corpus. Les résultats montrent l’intérêt de l’exploitation d’archives en ethnomusicologie et l’apport de l’analyse de la matière sonore pour l’enrichissement de la connaissance anthropologique et historique d’un rituel.

  • Titre traduit

    To weave the threads of memory : contribution to the history of "bwété" ceremonial music repertory in the Mitsogo of Gabon


  • Résumé

    The purpose of my thesis is the ceremonies organized within the context of initiation into bwétè dísùmbà, in the Mitsogo population og Gabon. I intended to achieve two objectives: on the one hand, to expose the constants and variants of the ritual protocol, the musical instruments and mópɔ̀sɛ̀ répertoire performed around the sacred tree, form materials collected over half a century (1966-2013); on the other hand, to provide ethnomusicology with a permanent tool which consists of a method of making diachronic comparison of corpus thesis materials. Working on Gabonese and archived fields getting archives fields as part of a new research, I gathered heterogeneous documents collected by three ethnomusicologists: Pierre Sallée, Sylvie Le Bomin and myself. Methods of parametrization, categorization and source criticism as well as multimedia tools, proved to be relevant in studying this kind of corpus. The results point to the value of exploiting archives for ethnomusicology and enriching the anthropological and historica knowledge of a ritual through the analysis of audio.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (452,147, 266 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 383-419. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.