Amours suspectes : couples binationaux de sexe différent ou de même sexe sous le régime de I'« immigration subie »

par Manuela Salcedo Robledo

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Éric Fassin.

Le président du jury était Michel Bozon.

Le jury était composé de Éric Fassin, Michel Bozon, Jane Freedman, Pascale Molinier, Juliette Rennes, Patrick Weil.

Les rapporteurs étaient Jane Freedman, Pascale Molinier.


  • Résumé

    La politique d'immigration de la France ne se contente pas de contrôler les étrangers, elle vise aussi des Français(es) qui choisissent de se marier ou de se pacser à un(e) étranger(e). Cette thèse porte sur l'étude des couples binationaux de sexe différent ou de même sexe, à partir d'une enquête menée en Île-de-France. D'une part, il s'agit d'analyser la production des couples binationaux comme des couples suspects par les politiques étatiques contre l'immigration dite « subie ». Un dispositif de soupçon s'est développé en France depuis les années 2000, notamment autour des catégories de mariage « blanc » puis « gris » dont ce travail trace la généalogie. Ces catégories s'accompagnent de la mise en place d'une police de l'amour : soupçonnés d'être faux, les couples doivent se mettre en scène comme de « vrais » couples. Pour prouver l'authenticité de leur amour, ils reproduisent ainsi la distinction entre intérêt et amour au centre des normes conjugales dominantes. D'autre part, le travail de terrain, constitué d'une série d'entretiens et d'observations au sein de deux associations d'aide aux couples binationaux (l'Ardhis, pour les couples de même sexe, et les Amoureux au ban public, pour les couples de sexe différent), permet de proposer une sociologie des couples binationaux à partir de leurs expériences, de leurs revendications et de leurs caractéristiques sociales (âge, nationalité, sexe et statut socio-économique). Cette sociologie montre que, contrairement à l'image étatique d'une « escroquerie sentimentale », mais aussi à l'image associative de relations amoureuses dénuées de tout intérêt leurs relations conjugales se fondent souvent sur une domination matérielle et des dépendances affectives - entre hommes et femmes et entre Français et étrangers. Caractéristiques des conjugalités binationales, ces dépendances, que l'on peut saisir à partir de la notion d'échange, révèlent également les mécanismes à l'œuvre dans les relations conjugales ordinaires.


  • Résumé

    French immigration policy is not limited to the control of foreigners; it also targets French citizens who choose to marry or enter civil unions with a foreign national. Based on research conducted in the lle-de France region, this dissertation studies the experiences of same-sex and different-sex bi-national couples. First, it analyzes how state policies against "inflicted immigration" frame bi-national couples as suspect. In France, since the 2000s, policymakers and bureaucrats created an apparatus of suspicion through categories such as sham marriages [manages blancs] and quasi-sham marriages [mariages gris], the genealogies of which this research traces. These categories have been accompanied by love policing practices in which couples must perform like "real" couples. To prove the authenticity of their love, they reproduce the dominant normative distinction at the heart of relationship discourse between convenience and love. Second, based on ethnographic fieldwork, composed of interviews and observation at organizations helping bi-national couples (Ardhis for same-sex couples and Amoureux au ban public for different sex couples), this dissertation proposes a sociology of bi-national couples drawing on their experiences, demands, and social characteristics (age, nationality, sex, and socioeconomic status). This analysis reveals that, contrary to governmental portrayals of "emotional cheating" on the one hand, and association representations of love unadulterated by economic interests on the other, their relationships are often based on material domination and emotional dependency-between men and women as well as between French citizens and foreigners. Conceptualized as exchanges, the circumstances of these bi-national couples make the mechanisms of these dependencies clear and reveal how they also operate in the relationships of ordinary couples.

Autre version

Amours suspectes : couples binationaux de sexe différent ou de même sexe sous le régime de I'« immigration subie »


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.387-403. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-171
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Amours suspectes : couples binationaux de sexe différent ou de même sexe sous le régime de I'« immigration subie »
  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • Notes : Version remise par le doctorant aux membres du jury en vue de la soutenance : avis du jury inconnu.
  • Annexes : Bibliogr. p.387-403. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.