Essais sur la concurrence et l'investissement dans l'industrie des télécommunications

par Georges Vivien Houngbonon

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Jérôme Pouyet.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) .

Le président du jury était Marc Ivaldi.

Le jury était composé de Marc Lebourges.

Les rapporteurs étaient Frank Verboven, Marc Bourreau.


  • Résumé

    La plupart des Etats dans le Monde, et en particulier dans l'Union Européenne, ont cherché à accroître l'intensité de la concurrence dans le secteur des télécommunications mobiles, un secteur caractérisé par un taux de progrès technologique très important et par une tarification complexe. Cette thèse vise à évaluer l'impact de cette augmentation de la concurrence sur les investissements dans les réseaux de télécommunication mobile, le prix des services de communications et, en outre comment l'intensité de la concurrence peut être mesurée dans un cadre aussi dynamique. A partir de bases de données très riches sur les caractéristiques des opérateurs de réseaux mobiles dans le Monde, leurs indicateurs de performance financière et le caractéristiques de leurs offres, cette thèse montre que, dans certaines conditions, les prédictions des modèles économiques statiques peuvent ne plus être valables en raison du fort taux de progrès technologique dans l'industrie mobile. En particulier, elle démontre que : 1) à mesure que l'intensité de la concurrence, mesurée par 1-Lerner, est supérieure à 62%, plus de concurrence risque de baisser le bien-être social à cause de la baisse des investissements. Ainsi, accroître l'intensité de la concurrence implique un compromis à trouver entre les gains d'efficacités statique et dynamique lorsque la marge brute de l'opérateur moyen représente moins de 38% de son chiffre d'affaires. 2) l'entrée d'un nouvel opérateur mobile peut diminuer le prix des services basés sur une ancienne technologie au détriment d'une augmentation du prix des services basés sur les nouvelles technologies. L'inverse est vrai dans le cas d'une fusion, ce qui suggère que les gains d'efficacité dynamique l'emportent sur les gains d'efficacité statique dans le secteur des télécommunications mobiles. 3) le taux de marge est susceptible de sous/sur-estimer le pouvoir de marché des entreprises évoluant dans les marchés très innovants comme celui de l'industrie des télécommunications, où l'effet des investissements est très incertain. Les tests empiriques suggèrent que l'ampleur de ce biais augmente avec les investissements. Toutefois, cette augmentation n'est pas statistiquement significative.

  • Titre traduit

    Essays on competition and investment in the wireless industry


  • Résumé

    Governments around the world, and the European Union in particular, have endeavored to raise the intensity of competition in the wireless market, an industry characterized by significant rate of technological progress and complex tariffs. This thesis purports to assess how this rise in competition has affected investment in the wireless network, the price of wireless services, and whether standard measures of market power are still valid in such an innovative industry. Using rich datasets on the characteristics of the wireless operators around the world, their financial performance indicators and pricing strategies, it provides a set of evidence which lend support to the relative significance of dynamic efficiencies compared to static efficiencies. In particular, it shows that : 1) as the intensity of competition, measured by 1-Lerner, is above 62%, more competition may decrease social welfare as it lowers investment. Therefore, there is a tradeoff between static and dynamic efficiencies when the profit of the average firm represents less than 38% of its revenue. 2) the entry of an additional mobile operator may decrease the price of the services based on a mature technology at the expense of raising the price of those services whose production relies on a new technology. The reverse holds in case of a merger, suggesting that dynamic efficiencies gains outweigh the static ones in the wireless industry. 3) the price-cost margin may under or overestimate firms' market power in innovative markets, such as the wireless industry due to the uncertain outcome of investment. The empirical evidence suggests that the magnitude of this bias increases, but not significantly, with investment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.111-116. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-168
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.