The Making of the Banlieue : an Ethnography of Space, Identity and Violence

par Luuk Adrianus Slooter

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Wieviorka, Georg E. Frerks et de Jolle Demmers.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université d'Utrecht , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales .


  • Résumé

    Depuis des décennies, les banlieues françaises subissent la pauvreté, un taux de chômage extrêmement élevé ainsi qu'une image dans laquelle la violence et la menace dominent. Cette thèse étudie et analyse la crise de la banlieue française, à la fois d'un point de vue extérieur à travers le regard de l'État, mais surtout à partir de l'intérieur, à travers le regard des jeunes dans la rue. C'est en quelque sorte un dialogue entre la théorie et l'expérience empirique. Un dialogue entre des idées sociologiques, anthropologiques et sociographiques, ainsi que des observations et des interviews obtenues par des mois de recherches ethnographiques dans le quartier 4000 sud, un quartier de la Courneuve dans la banlieue nord de Paris. Dans La construction de la banlieue, je ne cherche pas à me rapprocher des définitions toutes faites de la banlieue et de ses jeunes habitants (souvent décrits comme banlieusards ou jeunes des banlieues), mais je tente de décrire le processus de sa fabrication. J'étudie la façon dont ces ‘lieux' et ces 'identités' sont construits, aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur, et comment ils sont contestés et transformés. Je montre que la violence joue un rôle important dans ce processus.


  • Résumé

    The banlieues of Paris have a notorious reputation. They provoke images of perpetual crisis, informed by vandalism, rioting, criminality, and chronic poverty. Drawing on extensive ethnographic research, this book explores the 'making' of the French suburban crisis as constituted both 'externally' and 'internally'. It reveals how the French state's understanding of banlieue violence, and subsequent policy measures, contribute to the constitution and hardening of social and spatial boundaries between 'us' and 'them', and 'here' and 'there'. But most importantly, this book takes the reader on a journey from the city center of Paris to the heart o 4000sud. It unveils how young suburban residents try to cope simultaneously with the negative images imposed on them from the outside, and the disciplinary expectations of their peers on the street, In search for identity and dignity they navigate life through diverging strategies: the> escape the neighborhood, contest stereotypical images through contentious performances, or they confirm and act out the image of'gangster from the ghetto'. Drawing on Urban Sociology, Human Geography, and Cultural Anthropology this book offers new analytical vocabularies to understand the connections between place-making processes, social identity dynamics and violent performances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.202-217. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-164
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.