Informal Redistribution and Savings in the Extended Family in Senegal

par Marie Boltz

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Sylvie Lambert.

Le président du jury était Sergej Maratovič Guriev.

Le jury était composé de Luc Arrondel, Isabel Guenther, Marc Gurgand.

Les rapporteurs étaient Jean-Marie Baland, Xavier Mora Giné.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'analyse des normes de redistribution au sein de la famille élargie en Afrique Sub-Saharienne et de leurs impacts sur les choix d'allocation des ressources entre individus. Dans un contexte où les marchés financiers sont peu développés et où les revenus sont très volatiles, les individus sont vulnérables face aux risques économiques et de la vie. Pour pallier ces risques, ils se reposent alors principalement sur deux stratégies : la redistribution intrafamiliale et l'épargne. Dans cette thèse, j'étudie comment les mécanismes de redistribution intrafamiliale affectent les décisions d'épargne. A partir d'une enquête qualitative originale conduite au Sénégal en 2012, le premier chapitre propose une analyse fine de la relation entre les migrants, principaux contributeurs aux dépenses du ménage d'origine, et les destinataires de leurs transferts afin de mieux comprendre la dynamique du partage de ressources et les normes sociales qui y sont jointes. Dans le second chapitre, j'étudie les décisions de transferts au sein de la fratrie et comment elles permettent d'expliquer les choix d'épargne. J'utilise les données représentatives à l'échelle nationale de l'enquête "Pauvreté et Structure Familiale' au Sénégal. Je montre l'importance de transferts notamment destinés à des cérémonies, qui sont associés pour les hommes par un niveau d'épargne plus faible. Dans le troisième chapitre, je mets en évidence l'existence de stratégies coûteuses visant à réduire la pression à redistribuer, à partir d'une expérimentation originale au Sénégal. Une forte disposition marginale à payer pour cacher ses revenus est observée. De plus, les personnes ayant reçues leurs gains en privé transfèrent moins à leur entourage et compensent par d'avantage de dépenses personnelles. Enfin, dans le chapitre 4, il s'agit de comprendre comment les changements anticipés dans la situation matrimoniale du ménage peuvent influencer les comportements d'épargne et d'investissement. En particulier, je montre que les femmes en union monogame, face au risque de l'entrée d'une seconde femme dans leur union, investissent dans des stratégies visant à se protéger économiquement, en accumulant davantage d'épargne et concentrant leurs dépenses sur leurs besoins personnels et l'éducation de leurs enfants.

  • Titre traduit

    Redistribution informelle et épargne au sein de la famille élargie au Sénégal


  • Résumé

    This PhD dissertation aims at analyzing the effect of informal redistribution, taking mostly place within the extended family, on individuals' resource allocation choices in Sub-Saharan Africa. Indeed, in this region, due to limited access to markets for insurance, credit and savings, and to formal redistribution, individuals are vulnerable to life risks and economic shocks. To protect themselves against these risks, individuals rely mainly on two strategies: informal redistribution and informal savings. I analyze in this thesis how informal redistribution within the extended family affects individual savings decisions. The first chapter is based on an original qualitative survey conducted in Senegal in 2012 and propose a detailed analysis of the relationship between the transfer senders and the recipients within several family networks to understand the dynamics of resource sharing in the extended family and the social norms attached to these transfers. In the second Chapter, I investigate transfer patterns within a sibship and analyze how these patterns are related to saving decisions, using the nationally-representative ' Pauvrete et Structure Familiale' (PSF) suvey in Senegal. I find some evidence of high redistributive obligations that come generally at the cost of lower savings achieved for the main transfer senders. Based on an original lab experiment, in the third chapter, I highlight the widespread use of costly strategies aimed at circumventing these redistributive norms, namely income hiding. I identify the distortionary effects of such strategies on resource allocation decisions. In particular, I elicit a high willingness-to-pay to hide income from peers in the lab and show that hidden income induce a lower share of the gains devoted to transfers out of the lab, compensated by an increase in personal expenses. Finally, in my last chapter, using the panel of individuals of the PSF survey, I show that monogamous wives, when facing a higher risk of becoming polygamous, invest in self-protective strategies by saving more and spending more on personal expenses and on the education of their children.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.203-209. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-128
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.