Recherches sur l'institution servile dans la Chine des Ming et des Qing

par Claude Chevaleyre

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Pierre-Étienne Will.

Le président du jury était Alessandro Stanziani.

Le jury était composé de Raymond Descat, Christian Lamouroux, Ning Zhang.

Les rapporteurs étaient Jérôme Bourgon.


  • Résumé

    Ce travail se propose de revenir sur un sujet qui a longuement occupé les historiens chinois et japonais entre les années 1920 et 1980, mais fort peu l'historiographie occidentale : celui de l'institution servile dans la Chine impériale des Ming et, dans une moindre mesure, des Qing. Le premier chapitre retrace d'une part le processus et les conditions dans lesquels le pouvoir sino-mandchou abolit l'institution servile en 1910. Il interroge d'autre part la perception qu'avalent les Chinois des pratiques serviles et la place de l'antiesclavagisme dans la société de la fin de l'ère impériale. Le second chapitre revient sur les révoltes d'esclaves du milieu du 17e s. Il en propose la synthèse et en réévalue la signification et la portée historique dans le contexte de la crise de la fin des Ming. Le troisième chapitre offre une relecture détaillée des sources juridiques et des textes institutionnels du début des Ming, afin de mettre en lumière les normes de l'institution servile et la place qu'elle occupait dans le projet de société du fondateur des Ming. Le dernier chapitre s'attarde plus longuement sur la condition et les fonctions de la servitude, puis examine la conception et l'usage que faisaient les clans de la servitude à travers les sources du droit domestique. Il s'attache surtout à identifier les critères distinctifs et la nature de la servitude en examinant le concept de souillure et la nature de la relation maître-dépendant. Ce faisant, cette étude entend contribuer à une meilleure connaissance des pratiques et de l'institution servile et à réintégrer l'expérience chinoise dans l'historiographie mondiale des esclavages dont elle est restée trop longtemps à l'écart.

  • Titre traduit

    Research on the bondage institution in Ming and Qing China


  • Résumé

    This dissertation focuses on human bondage in Ming and Qing China. This topic has been explored at length by Chinese and Japanese historians in the course of the 20th century. Yet it is still neglected by Western historiography. The first chapter explores the conditions and the process that led the Qing authorities to abolish the practice of "buying and selling" human beings and the status of socalled "bondservants. " It also explores the place of antislavery in late Qing society and the perception the Chinese had of their own bondage practices. The second chapter turns to the well-known topic of late Ming slave revolts and offers a re-evaluation of their significance and historical meaning. The third chapter focuses on the legal and institutional aspects of bondage in Ming China. Based on an in-depth study of Ming legal and institutional sources, it sheds new light on the norms and place of human bondage in the society envisioned by Zhu Yuanzhang, the founder of the Ming. The last chapter explores the condition and functions of "bondservants" before turning to the analysis of the conception and uses of bondage as seen through domestic law sources. It mainly attempts to seize the nature of "bond servitude" by exploring Chinese conceptions of debasement and the nature of the master-bondservant relationship. This study contributes to a better understanding of the Chinese experience in the master of human bondage and to the integration of China in the world histories of slavery, bondage and labour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (643 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.585-634. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-123
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.