Les Europes du Patronat : l'enjeu "Europe" dans les organisations patronales françaises depuis 1948

par Yohann Morival

Thèse de doctorat en Sociologie politique

Sous la direction de Michel Offerlé.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Centre Maurice Halbwachs (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Antoine Vauchez.

Le jury était composé de Laurence Badel, Arnaud Mias, Hélène Michel, Antoine Roger.


  • Résumé

    Comment l'Europe est-elle constituée comme un enjeu distinct au sein des organisations patronales françaises ? L'objectif de cette thèse peut surprendre tant l'intégration européenne est régulièrement présentée comme un processus exogène et univoque s'imposant aux acteur nationaux. Pourtant, entre 1948 et 2014, plusieurs acteurs s'opposent sur le sens à donner à l'Europe dans les organisations patronales étudiées et la manière de la traiter (faut-il ou non des structures spécialisées ?). Pour comprendre ces pratiques et représentations concurrentes de l'Europe, cette thèse se situe au carrefour de la sociologie des organisations patronales et d'une socio-histoire de l'intégration européenne. Elle mobilise des archives, des entretiens et des observations concernant principalement la confédération patronale française (le CNPF-MEDEF) et incluant plusieurs fédérations sectorielles. La première partie analyse la définition de plusieurs prises de position sur l'intégration européenne au sein du CNPF-MEDEF. Elle indique l'impossibilité de circonscrire un espace stable où sont produites ces décisions sur la période étudiée. Afin d'expliquer les réussites variables de l'adoption d'une décision sur l'Europe, cette thèse met l'accent sur les différentes modalités d'obtention d'un consensus au sein du CNPF-MEDEF. La seconde partie explicite la constitution des différentes légitimités revendiquées pour traiter l'Europe par les acteurs patronaux, à la fois dans les organisations nationales et à l'échelle européenne. De plus, l'enquête historique décrit la différenciation pratique des échelles nationale et européenne sans pour autant les considérer comme des niveaux autonomes.


  • Résumé

    How does Europe become a distinct issue within the Organisations of French Employers ? The question might sound surprising, since European integration is usually described as an exogenous and univocal process imposed to national actors. Still between 1948 and 2014, in the organisations examined here, various actors disagree on what integrating Europe means and how to deal with it (does the organisation need dedicated agencies?). With the ambition to enlighten those competing practices and representations of Europe, this dissertation mixes approaches the sociology of Employers' Organisations and a socio-history of European integration. The research is based on archival material, interviews and observations dealing mainly with the Confederation of French Employers (CNPF-MEDEF), including several sector-specific federations. The first part examines how various actors in the CNPF-MEDEF tried to define a position on European integration. It reveals that, over the period studied, no stable forum/framework existed, where those decisions were made. This research will then focus on the various ways in reaching consensual decisions in the CNPF-MEDEF, in order to explain the fluctuating success of the Organisation in reaching decisions about Europe. The second part considers how the actors of the Employers' Organisations did acquire and claimed for various forms of legitimacy to deal with Europe, both at the national and at the European level. Furthermore, the inquiry shows how the modes of operation of the French Employers' representatives did change at the European level. It is then possible to understand that practices at the national and European levels were different, without them to be fully autonomous from one another.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (597 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.536-562. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-113
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.