Le développement du savoir-faire musical

par Pablo Rojas C.

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Victor Rosenthal.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Institut Marcel Mauss (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Michel de Fornel.

Le jury était composé de Jean-François Bordron, Maya Gratier, Antoine Hennion.


  • Résumé

    Ce travail de thèse a pour objet le développement du savoir-faire musical. Il s'agit de conceptualiser la façon dont un apprenti instrumentiste s'approprie les savoir-faire des générations antérieures de musiciens. Nous nous appuyons pour cela sur les données d'un recueil longitudinal d'enregistrements de cours d'instruments (guitare, piano et violon). Notre enquête part de l'intuition que le phénomène musical renvoie à un flux animé, un mouvement qui traverse le champ subjectif et le corps. L'écoute musicale requiert alors la participation du sujet - ce qui relève d'un savoir-faire. S'esquisse ainsi une forme de continuité entre perception et savoir-faire qui renvoie à la communauté structurelle de leurs modes de constitution et à leur expressivité intrinsèque. Dès lors, le mouvement qui incarne le phénomène musical n'est pas seulement cinétique mas aussi kinesthésique. Le développement du savoir-faire instrumentiste passe par celui de la topographie musicale de l'instrument ; ce qui intervient à travers un processus d'exploration où l'apprenti exerce son oreille, éduque son attention, et apprend des gestes spécifiques taillés pour la morphologie de son corps et les caractéristiques de son instrument. La transmission intersubjective d'un savoir-faire (musical ou autre) s'appuie en général sur le tutorat qui associe maître et apprenti dans une relation de compagnonnage didactique. Ce processus ne consiste pas à transmettre à l'apprenti des schèmes tout faits mais à le conduire à former ses propres gestes ; des gestes d'une efficacité harmonieuse, conformes à une tradition, dont l'enjeu n'est pas seulement praxique mais aussi esthétique, mythique et stylistique.

  • Titre traduit

    The development of musical skill


  • Résumé

    The present thesis bears on the development of musical skills. It attempts to conceptualize the way an upcoming instrumentalist learns the skills developed by previous generations of musicians. Our research is based on longitudinal fieldwork and recordings of lessons of musical instruments (guitar, piano and violin). We start with the intuition that musical phenomena are best characterized as an animated flux, a motion carried on and across the body and the subjective field. Musical listening thereby requires active participation on the part of the subject - and forms a skill. There is an intimate connection between perception and skill due to structural community of their modes of constitution and their expressive quality. Hence, the motion that incarnates musical phenomena is not only kinetic, but kinesthetic. As she progresses through the arcana of instrumentalist craftsmanship, the apprentice develops the musical topography of her instrument. She does so via an exploratory process by which she trains her ears, educates her attention, and learns gestures that are cut out to the morphology of her body and the characteristics of the instrument. Skill transmission (musical or otherwise) usually requires tuition, a process by which instructor and apprentice engage in a form of didactic companionship. Rather than attempting to hand over ready-made schemes, the process of tuition brings apprentices to form their own gestures. These gestures aim to be harmoniously effective, compliant with tradition, yet their motivation is not merely practical, but also aesthetic, stylistic and mythical.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Le développement du savoir-faire musical

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (268 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.233-251. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-110
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.