Combattants et victimes en temps de guerre et d'exil : violence, mémoire et subjectivité dans les récits de vie de Tamouls sri lankais en France

par Giacomo Mantovan

Thèse de doctorat en Santé et sciences sociales

Sous la direction de Patrice Bourdelais et de Gilles Tarabout.

Le jury était composé de Michèle Baussant, Michèle Baussant.

Les rapporteurs étaient Anne de Sales, Jonathan Spencer.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la mémoire et les histoires de vie de Tamouls sri lankais arrivés en France depuis les années 2000. Elle s'appuie sur une enquête ethnographique portant sur les récits de vie d'exilés, dont beaucoup ont combattu au sein de l'organisation indépendantiste des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), et sur les politiques d'accueil des demandeurs d'asile. Ce travail vise à appréhender l'émergence et la construction du sujet politique, notamment la figure du « combattant » et celle de la « victime », dans différents contextes. Il cherche à saisir le rôle des institutions, des injonctions sociales, des normes et des valeurs socioculturelles dans le façonnement des subjectivités. On tente de comprendre de quelle manière l'interprétation et le sens conféré au passé contribuent à définir ce que les exilés sont. La violence étant omniprésente dans les récits de vie examinés, on analyse comment la mise en récit du vécu s'articule avec les usages sociaux faits de la violence dans divers contextes (LTTE, institutions d'accueil, etc. ). On met également en lumière que la guerre n'est pas seulement un moment de désagrégation sociale, mais qu'elle entraîne une reconfiguration de l'ordre social, politique et culturel. En effet, dans une situation historique en rapide évolution se produisent de nouvelles collectivités et de nouvelles individualités. Enfin, on met en évidence que raconter sa notre propre histoire révèle notre place dans le monde : il s'agit d'une négociation de notre rapport avec les autres et avec la société où nous vivons. Il est ainsi possible d'analyser la manière dont les exilés font face à leur souffrance et reconstruisent leur vie.

  • Titre traduit

    Fighters and victims in times of war and exile : violence, memory and subjectivity in the life stories of Sri Lankan Tamils in France


  • Résumé

    This thesis focuses on the memories and life stories of Sri Lankan Tamils who arrived in France aller the year 2000. It is based on an ethnographie investigation of the life accounts of thèse exiles, many of whom have fought in the secessionist organisation Liberation Tigers of Tamil Eelam (LTTE), as well as of asylum policies in France. This work seeks to shed light on the emergence and construction of specifie political subjects, in particular the "fighter" and the "victim", across différent contexts. It seeks to define the rôle played by institutions, social injunctions and socio-cultural values in relation to the fashioning of subjectivity. An attempt is made to understand the way in which the interpretation of the past and the meaning assigned to it contribute to define the exiles' identity. As violence is a recurrent element in the life stories examined, the thesis analyses the way in which narrative accounts of the past deal with social uses of violence in different contexts (LTTE, host institutions, etc. ). The thesis further highlights the tact that war is not just a moment of social disintegration, but that it entails a reconfiguration of the existing social, political and cultural order. Wilhin a historical context that was rapidly changing (war and exile), new collective and individual identifies emerged. Finally, the work emphasises the fact that telling our own story reveals our place in the world : it means negotiating our relation with others and the society in wich we live. It is possible, therefore, to examine the way in wich the exiles face their suffering and rebuild their lives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (629 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.515-554. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-108
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.