Enquête sur l'antagonisme franco-allemand dans l'histoire

par Emmanuel Prokob

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Heinz Wismann.


  • Résumé

    Un remarquable parallélisme constitue le point de départ de l'enquête : les arguments échangés lors de la controverse entre Jürgen Habermas et Michel Foucault en 1983 évoquent ceux de la polémique entre intellectuels français et allemands pendant la première guerre mondiale. L'antagonisme franco-allemand ainsi esquissé appartient au domaine des représentations, il se caractérise par deux aspects : premièrement, les discours s'opposant tendent, à certains moments critiques, à se présenter comme « scientifiques ». Deuxièmement, ils s'affirment chacun comme la représentation adéquate de la liberté qui constitue le fondement de toute légitimité politique et sociale en modernité. L'antagonisme actualise le problème de la représentabilité de la liberté qui traverse l'histoire de la pensée occidentale. Transcendant les discours disciplinaires spécifiques, qu'ils soient issus des sciences humaines et sociales, des arts et lettres, de la philosophie, la théologie ou la politique, ce problème requiert un genre particulier, celui de lenquête, que la thèse développe et précise. Placée dans la perspective de la polémique des intellectuels de 1914-18, l'étude de la controverse entre Habermas et Foucault fournit les moyens de ce travail : en mettant directement en pratique les enseignements tirés, la thèse spécifie sa propre herméneutique et construit le cadre de l'interprétation de l'antagonisme en dépassant le clivage historique entre une interprétation proprement française et respectivement allemande de la liberté.


  • Résumé

    A notable parallel is the starting point of the inquiry: the arguments used during the debate between Jiirgen Habermas and Michel Foucault in 1983 remind those of the controversy between French and German intellectuals during the first world war. The thus outlined antagonism belongs to the field of representations, it can be described by two specific features: first, at critical times the conflicting discourses tend to present themselves as "scientific", second, each of them claims to be the adequate representation of liberty that is at the base of all modern political and social legitimacy The antagonism recasts the problem of the representability of liberty that runs through the history of occidental thought. Transcending the borderlines between specific disciplines, i. E. Between humanities, social sciences, arts and literature, philosophy or theology, this problem calls for a genre of its own, the inquiry, defined and elaborated by this dissertation itself. Linked to that of the war controversy the study of the debate between Habermas and Foucault provides the means for this task: putting its findings directly into practice, the dissertation develops its own hermeneutic and produces the antagonism's frame of interpretation. Thereby the historical gap between both a peculiar German and French interpretation of liberty can be overcome.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (485 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.463-485. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-100
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.