Elites and development

par Arthur Silve

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Thierry Verdier.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS , en partenariat avec École doctorale d'Économie (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Gilles Saint-Paul.

Le jury était composé de Jeffry A Frieden.

Les rapporteurs étaient Gani Aldashev, Davide Ticchi.

  • Titre traduit

    Élites et développement


  • Résumé

    Cette thèse est composée de trois chapitres. Chacun traite de l'un des aspects du rapport entre élites, définies par leur contrôle de la mise en oeuvre des politiques publiques, et développement, en particulier dans ses dimensions économiques et politiques. Elle met en valeur deux éléments : la structure économique de la société - qui contrôle quels actifs de production, et l'articulation entre différents détenteurs d'actifs au sein du processus de production - et l'environnement extérieur dans lequel s'inscrit une entité politique. Le premier chapitre propose un nouveau cadre dans lequel modéliser les conflits et les institutions de protection de la propriété privée. Celui-ci permet de mettre en valeur le rôle des complémentarités éventuelles entre actifs de production. Le deuxième chapitre examine le rôle de la mobilité des agents et de leurs actifs de production - exit, aurait dit Albert Hirschman - dans la détermination des politiques publiques. Les politiques publiques favorisent les détenteurs d'actifs les plus mobiles. En retour, ceux-ci s'enrichissent, et accèdent plus facilement à l'élite. Ce chapitre montre ensuite que ce mécanisme favorise les régimes patrimoniaux dans les pays en développement, et génère les conditions de l'existence des paradis fiscaux. Le troisième chapitre part du postulat qu'une guerre civile peut favoriser le déclenchement de guerres civiles dans les pays voisins. Le modèle permet d'expliquer le regroupement spatial et temporel des conflits, ainsi que plusieurs observations. En particulier, un pays souhaitant éviter la contagion d'une guerre civile a le choix d'améliorer ses institutions de propriété privée.


  • Résumé

    This dissertation is composed of three chapters. Each covers one aspect of the role of elites, defined by their control over the implementation of public policies, and development, particularly in their economic and political dimensions. It emphasizes two aspects: the economic structure of society—who controls which productive assets, and how they can be combined in the production process—and the external environment of a given political entity. The first chapter offers a new framework in which to model conflicts and property rights institutions. This framework uncovers the role of the complementarity between various productive assets. The second chapter examines the role played by the mobility of productive assets—their exit option, would have said Albert Hirschman—in the determination of public policies. These favor the owners of the more mobile asset over those of less mobile ones. As a result, the former get richer, and it is easier for them to reach elite status. This chapter then argues that this mechanism accounts for the stability of the patrimonial elites in developing countries, and is at the heart of the existence of tax havens. The third chapter starts from the observation that civil war are contagious: civil war in one country may spill over to its neighbors. The model explains the spatial and temporal clustering of conflicts, as well as several observations. In particular, to avoid contagion from a neighboring civil war, a country may be in the position to improve its property rights institutions. It also offers a framework to discuss the motivations of foreign intervention in fragile regions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.143-155. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-87
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.