Gouverner par la promesse du développement durable : évaluation d'impact environnemental et meilleures techniques disponibles dans le conflit des usines de pâte à papier sur le fleuve Uruguay

par Nicolas Baya-Laffite

Thèse de doctorat en Histoire (option : histoire des sciences)

Sous la direction de Dominique Pastre.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Centre Alexandre Koyré (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Sintomer.

Le jury était composé de Marie-Angèle Hermitte.

Les rapporteurs étaient Pierre-Benoît Joly, Arie Rip.


  • Résumé

    Qu'implique-t-il de gouverner l'installation d'industries polluantes dans les pays en développement à l'aune du concept de développement durable ? Pour répondre à cette question, la thèse retrace, dans une approche STS, une histoire du gouvernement de la mondialisation de l'industrie papetière depuis les années 1980. L'enquête s'axe sur les instruments visant à réaliser la promesse du développement durable, notamment l'évaluation d'impact environnemental et les meilleures techniques disponibles. Misant sur le récit comme méthodologie adaptée à l'analyse de l'action collective, la thèse suit les trajectoires des controverses autour des technologies de fabrication de la pâte à papier et leurs impacts sur l'environnement des usines depuis ses origines en Europe et aux États-Unis jusqu'aux rives du fleuve Uruguay. L'affaire des usines de pâte à papier sur le fleuve Uruguay dans les années 2000 offre l'occasion d'étudier la confluence conflictuelle de trajectoires plus vastes : celle de mondialisation de l'industrie papetière, celle du développement forestier de l'Uruguay, celle des conflits entre l'Uruguay et l'Argentine autour du bon gouvernement du fleuve Uruguay et celle de l'approche de la Cour internationale de justice à la résolution du différend environnemental. Ainsi, partant de cette récente affaire d'une richesse rare, la thèse offre une analyse originale, axé sur les contraintes structurelles, des luttes qui se déploient dans un vaste nombre d'arènes locales, nationales, internationales et transnationales, autour des projets controversées et à l'aune de ce signifiant politique vide qu'est le développent durable et que l'on cherche à donner substance.


  • Résumé

    What does it imply to govern through the concept of sustainable development the sitting of polluting industries in developing countries? To answer this question, the thesis traces, in an STS approach, a history of the govemment of the globalization of the paper industry since the 1980s. The inquiry focuses on the instruments to achieve the promise of sustainable development, including environmental impact assessment and the best available techniques. Building on the narrative as a methodology adapted to the analysis of collective action, the thesis follows the trajectories of the controversies about manufacturing technologies of pulp and their impacts on the environment, from their origins in Europe and the United States to the banks of the River Uruguay. The case of pulp mills on the River Uruguay in the 2000s offers the opportunity to study the confiieting confluence of larger trajectories: the globalization of the paper industry, the forestry development in Uruguay, the conflict between Uruguay and Argentina around the good government of the River Uruguay and the approach of the International Court of Justice to the resolution of environmental disputes. Thus, starting from this récent case of a rare richness, the thesis offers an original analysis, focused on the structural constraints, of struggles that unfold in a large number of local, national, international and transnational arenas around controversial projects and in the light of that empty political signifier they seek substantiate : sustainable development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (904 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.[767]-894. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-78
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.