Enseigner la créativité ? : introduction à une approche mésologique de la formation des paysagistes

par Xiaoling Fang

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales (option architecture et paysage)

Sous la direction de Augustin Berque.

Le président du jury était Martine Bouchier.

Le jury était composé de Henri Bava, Rosa De Marco.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Le Dantec, Jean-Pierre Boutinet.


  • Résumé

    Qu'est-ce qu'est la créativité d'un paysagiste? Est-il possible de l'enseigner ? Dans le cadre de l'apprentissage de cette profession, l'enseignement de l'atelier du projet occupe une place centrale. Le « faire » que l'on interroge est étroitement lié à la question de la création et de la concrétisation de l'idée, tout au long du processus de conception. Cependant, on néglige en général le fait que l'itinéraire suivi par l'homme au cours de sa vie influence nécessairement sa vision et sa manière d'agir. Autrement dit : le vécu du concepteur, en dehors du contexte du projet, agit sur sa capacité de projectation et constitue une phase préréflexive en amont de l'acte créateur. Dans notre étude, nous nous proposons d'ajouter un maillon d'enseignement corporel au sein de l'apprentissage du savoir et de la pratique. L'idée est d'élargir l'enseignement du projet au vécu du concepteur, en s'appuyant sur le principe que l'accumulation des expériences corporelles joue un rôle générateur et formateur de la capacité créatrice. Notre réflexion nous amène à considérer la créativité du concepteur paysagiste comme la capacité de « tisser avec » la réalité sensible, en visant la position médiane (mésologique) du sujet (concepteur) entre le monde extérieur et intérieur, naturel et artificiel, théorique et pratique. Cette définition rejoint celle du savoir de l'agir que nous proposons également et qui constitue la base d'un savoir spécialisé du projet du paysage, voire de l'architecture. La créativité se pose comme une approche mésologique, on peut dès lors tenter de l'enseigner.


  • Résumé

    What is the creativity of a landscape architect ? Is it possible to teach ? In the landscape professional teaching, the project workshop holds the central place. The "Doing" that we question is closely related to how to create and realize the idea through the design process. However, we usually neglect that the lived experiences of a man necessarily affect his vision and his way of acting. In other words, the lived experiences of the designer outside the project's context influence his ability to projectation and establish a pre-reflexive stage upstream of the creative act. In our study, we propose to add a "body" teaching to the knowledge and the practice learning. The idea is to expand the project teaching to the lived life of designer, based on the principle that the accumulation of body experiences plays a creative ability generator and trainer role. Our reflection leads us to consider the creativity of landscape architect as the ability to "weave with" sensible reality, aiming at the middle position (mesological) of the subject (designer) between the outer and the inner, natural and artificial, theoretical and practical worlds. This definition is similar to the knowledge of the act ("savoir de I'agir"), a term we propose in this thesis, referring to the basis of specialized knowledge, not only to the landscape project, but also the architecture project. We finally can try teaching the creativity by considering it in a mesological approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (398 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.383-398. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-74
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.