Essais sur l'urbanisation en Afrique subsaharienne

par Lara Tobin

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Denis Cogneau.

Soutenue en 2015

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) .

Le président du jury était Éric Maurin.

Le jury était composé de Douglas Henry Collins, Pierre Jacquet, Miren Lafourcade, Stéphane Straub.


  • Résumé

    Le premier chapitre documente l'évolution de la ségrégation résidentielle à Nairobi, Kenya, entre 1989 et 2009 en s'appuyant sur les données du recensement. Comparée à celle des européens pendant la période coloniale, la ségrégation résidentielle ethnique et économique est modeste. Si la ségrégation tend à diminuer selon la dimension économique, elle reste stable selon la dimension ethnique. La ségrégation ethnique est également modeste dans les bidonvilles, même si elle est plus importante que dans les quartiers affluents. La croissance non-planifiée de Nairobi semble donc avoir fait de la ville un creuset de mixité ethnique et économique. Le deuxième chapitre analyse l'impact de l'insécurité des droits de propriété sur les marchés fonciers urbains. Un modèle mono-centrique standard modifié permet de prendre en compte l'arbitrage des ménages entre l'accessibilité et un continuum de droits fonciers offrant différents niveaux de sécurité. Ce travail montre (i) qu'il y a une ségrégation spatiale de la ville selon le niveau sécurité foncière; et (ii) que le marché foncier est segmenté selon le niveau de sécurité mais que ces segments sont interdépendants. De ce fait, toute politique destinée à augmenter la sécurité foncière des ménages qui en sont démunis affecte à la fois l'ensemble du marché et la structure de la ville par des effets d'équilibre général. Les troisième et quatrième chapitres quantifient l'utilisation des terres agricoles au Ghana en s'appuyant sur une comparaison de plusieurs sources de données. Ces travaux montrent qu'entre 1992 et 2005, la surface de terres cultivées au Ghana a été multipliée par deux, suggérant qu'en 2005 la limite malthusienne sur les terres cultivées n'avait pas été atteinte. La soutenabilité de ces tendances est difficile à évaluer car la stabilité des rendements, alors même que la population ghanéenne se tourne vers des activités non-agricoles, nécessite une augmentation de la productivité dans le secteur non-agricole.


  • Résumé

    The first chapter documents the evolution of residential segregation in Nairobi, Kenya, between 1989 and 2009 using the complete population census data. Compared to those experienced by Europeans during the colonial period, the levels of residential segregation in Nairobi today remain modest whether along ethnic or economic lines. If economic segregation has slightly decreased over the period ethnic segregation has remained stable. Levels of ethnic segregation are also modest in slums, although slightly higher than in affluent neighbourhoods. This work suggests that the unplanned expansion of Nairobi has created a melting pot of ethnic and economic mixity. The second chapter analyses the impact of tenure insecurity on urban land markets. The standard mono-centric urban land market model is modified to account for households' tradeoff between centrality and a continuum of land rights which grant different levels of security. This work shows that (i) there is spatial segregation according to the level of tenure security; and (ii) the land market is segmented according to tenure, but that these segments are interdependent. Therefore, any policy targeting households at the lower end of the tenure security continuum affects both the structure of the city and the land market as a whole. The third and fourth chapters assess the use of agricultural land in Ghana by comparing different, independent sources of data. These pieces of work show that between 1992 and 2005 the surface of land farmed in Ghana doubled, suggesting that in 2005 the Malthusian constraint on land had not yet been hit. In per capita terms, this expansion has been driven by the recovery of the cocoa sector. The sustainability of these trends are difficult to assess as the stability of yields and simultaneous movement of labour out of the agricultural sector, mean that there have been productivity gains in the agricultural sector.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (388 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.371-388. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-71
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.