Le fleuve Irrawaddy, facteur d'intégration de la Birmanie ?

par Marion Sabrie

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Muriel Charras et de Rodolphe de Koninck.

Le président du jury était Hugues Tertrais.

Le jury était composé de Michel Bruneau, Valérie Gelézeau, Charles Goldblum, François Robinne.


  • Résumé

    La Birmanie connaît des changements rapides depuis 1997, année de son adhésion à l'ASEAN. Ces mutations se sont accélérées depuis l'amorce du processus de démocratisation politique et de libéralisation économique, lancé par le gouvernement en 2010. Les dynamiques territoriales du pays subissent les conséquences de ces changements. Avec certitude depuis le XIXe siècle, le fleuve Irrawaddy est considéré à la fois comme l'artère traditionnelle du pays, comme l'axe de peuplement, de population et de concentration des activités économiques du pays et comme la voie principale de transport. Au-delà de cette perception toujours très actuelle du territoire par ses habitants, je définis la place contemporaine et concrète du fleuve. Je mesure l'évolution de son rôle en tant que facteur d'intégration du territoire national et d'intégration du pays dans l'ASEAN. Bien que le rôle de la vallée de l'Irrawaddy ait diminué face à la montée des dynamiques terrestres vers l'est - notamment dans le cadre de son intégration à l'ASEAN - et vers le littoral et au développement de la vallée du fleuve Sittang, certains pôles urbains et industriels de lrrawaddy participent activement au développement de la Birmanie et à son intégration transasiatique. Excepté à Rangoun et à Mandalay, cette participation reste majoritairement à l'état de projet. Malgré l'accélération de la régionalisation et de la mondialisation, c'est à l'échelle locale que les habitants, notamment urbains, se réapproprient les rives et que le fleuve connaît ainsi de nouvelles fonctions.

  • Titre traduit

    The Irrawaddy (Ayeyarwady) river, a factor of integration of Burma (Myanmar) ?


  • Résumé

    Myanmar has gone through unprecedented changes since the year I997,when the country Jolned the Association of Southeast-Aslan Nations (ASEAN). Those changes have accelerated since the beginning of globalization processes and of economie liberalization, launched by the government in 2010. As a result, the territorial dynamics of the country are quickly evolving. Since the 19th Century, the Irrawaddy River has been considered both as the traditional artery of the country, the axis of settlement, the heart of population, of concentration of the economie activities of the country and as the main road. Beyond the perception of the territory by its inhabitants, I attempt to define the contemporary and meaningful role of the River. I will mesure the evolution of its role as an integration factor of the national territory and of the country in ASEAN. Although the role of the Irrawaddy Valley has decreased because of the rise of the terrestrial dynamics toward the East-especiallyas part of its integration into ASEAN -and towards the coastline and because of the development of the Valley of the Sittang River, some urban and industrial poles of the Irrawaddy actively take partin Burma development and in its regional integration. Except In Yangon and in Mandalay, this participation remains mostly in draft form. Despite the acceleration of the regionalization and of the globalization, the inhabitants, the urban ones in particular, reappropriate the river banks at a local scale. Thus, the River is attribuated new functions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (467 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.424-467. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-61
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.